• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Malgré l’immense compétence, le sérieux et l’engagement sans faille du candidat ; malgré une préparation sans précédent d’un programme pour le redressement du pays ; Monsieur Fillon a cédé à la tentation du pouvoir et a effacé par un seul geste tout un capital de confiance accumulé en trente-six ans de vie politique. La confiance a la transparence du verre. Une fois rayée, elle reste visible et le verre ne retrouvera jamais le statut d’avant. Dire cela, ne vaut pas ni jugement ni évaluation d’un géant de notre politique. Le leader incontesté de la droite doit désormais se rattraper en privilégiant l’intérêt…

Dans les transports en commun, de moins en moins de voyageurs ont un livre ou un journal en main. Les jeunes générations ont déserté les livres au profit des Smartphones. Leurs doigts de fées reproduisent à grande vitesse des textes destinés à des amis dans  un style pragmatique qui préfère la vitesse à l’orthographe. Certains lisent encadrés par deux écouteurs qui les isolent davantage. Nous lisons différemment, nous lisons à notre manière même si certains ont perdu le réflexe de sortir leur livre de poche face à l’ennui. La lecture est un voyage dans le pays que nous aurons choisi…

A l’heure de la méditation, deux séminaristes se retrouvent pour prier et échanger. L’un d’eux, le Père Alexandre, fume tranquillement en égrenant son chapelet.  Son  collègue, le Père Alain le regarde fumer. Manifestement, il aimerait bien allumer sa cigarette lui aussi. Malheureusement, il n’a pas été autorisé à le faire.  Il s’approche du Père Alexandre et lui fait part de son étonnement car l’autorisation de fumer avait été accordée à l’un et refusée  à l’autre. Père Alain : « Je suis étonné que l’on vous ait donné l’autorisation de fumer ». Père Alexandre : « Pourquoi ? » Père Alain : « Parce qu’on me l’a refusée ». Père Alexandre :…

A quoi sert  de gagner plein d’argent lorsque notre environnement reste insensible à nos réalisations ? A quoi servirait d’amasser tant de réussite lorsque la  hiérarchie refuse de reconnaître la qualité de ce que l'on fait. Entre reconnaissance et salaire, le choix se pose. Dans la grande majorité des cas, c’est pour plus de  reconnaissance et plus de réalisations que le salarié s’implique. Les écrits de Maslow, de Herzberg et de bien d’autres auteurs nous apprennent qu’un salaire insuffisant peut être au départ d’un sentiment d’insatisfaction et de rancœur. Une guerre invisible se met en place ; non pour s’enrichir mais pour être mieux reconnu…

Certaines de vos expressions véhiculent un goût de défaite. “J’ai toujours été comme cela”, “ ça c’est moi”, “je ne sais pas faire autrement”, “je ne peux pas m’empêcher de réagir de la sorte”,” c’est ma nature” et puis, « je suis tel que je suis, à prendre ou à laisser ». Ces constats ont un point commun ; ils laissent prévoir que le comportement passé sera obligatoirement celui que vous adopterez demain. Voilà une possibilité ; elle possible, mais non obligatoire. Plus graves encore sont les références socioculturelles que vous sortez sans arrêt pour justifier votre comportement, votre immobilisme et votre démission face…

La confiance ne se décrète pas, elle se gagne. Lente à construire mais rapide à détruire. Elle se mérite. Elle est au début de toute aventure. Elle grandit avec le temps. Elle reste fragile et peut à tout moment s’éteindre.  Aucune méthode, aucune manipulation  ne la garantissent. On ne tombe pas dans le piège de la confiance. On y adhère de plein-grès. A prendre ou à laisser. Pour la recevoir ; faire le plein de sincérité, de vérité ; en toute transparence. La confiance a la limpidité du verre qu’on admire. Ni rayures, ni traces mensongères. Pas de surprise et la prévisibilité…

« Donner plus à ceux qui en ont moins » permet certes de rompre un cercle vicieux et faire surgir au sein des minorités défavorisées, une élite capable de motiver et de mener le groupe auquel elle appartient. Un coup de pouce importé des Etats-Unis dans le cadre de leur lutte pour l’égalité des droits  de leurs minorités ethniques auparavant victimes d’inégalités. Une discrimination positive  qui autorise l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) de recruter sur dossier une fraction choisie des candidats aux détriments  d’autres jeunes relevant eux, du droit commun du concours. Des mesures qui ne profitent pas directement aux groupes…

Pour faire simple, nous allons considérer deux types d’émotions. Les émotions positives comme la joie, l’enthousiasme et la gratitude. Les émotions plutôt négatives comme par exemple, la colère, la frustration, la jalousie et l’anxiété. Il y en a d’autres ? Oui, mais nous n’allons pas les détailler.   Pourquoi ?    Parce que notre objectif n’est pas de faire la liste de nos émotions, mais de commenter celles qui pèsent le plus dans notre quotidien. Comment allons-nous procéder ?  Nous allons commencer par regarder au fond de nous et peut-être évoquer celles que l’on a pu nous reprocher par le passé.  Il y a…

Si vous voulez perdre à tous les coups, engagez avec votre interlocuteur un échange musclé ; riche en termes agressifs et émis sur un ton arrogant.  Si c’est la confrontation que vous recherchez, vous la trouverez. Mais dans votre agression, il  n’est pas dit que votre adversaire ne sera pas plus malin que vous. Conclusion, vous serez deux perdants : chacun croyant avoir marqué des points et au total, vous restez tous les deux au point de départ. Voilà ce qu’il ne faut pas faire; 1. Mettez-vous à critiquer haut et fort dans le but de l’humilier, de le confondre  et…

Les méthodes de résolution des problèmes paraissent simples à première vue. Il suffit de se souvenir du mot IDEAL proposé par Bransford pour décrire un modèle simple et particulièrement efficace. Le « I» correspond à l’Identification du problème. Le « D» à sa définition et sa caractérisation. Le « E » évoque la phase d’exploration des solutions à envisager. Le « A » rappelle l’importance d’agir. Une fois l’action terminée. Le « L » pour « look back » signifie regarder en arrière et évaluer les résultats. Identification : Un temps pour se rendre compte de ce qui ne va pas c’est à dire de l’existence d’un problème Définition : Un temps pour…

Close