• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Un engagement précipité et sans intelligence peut ruiner toute une vie. L’image de Saint Paul sur le chemin de Damas et terrassé par un message divin et suffisamment fort pour transformer sa vie n’est pas sans nous amener à réfléchir.

Question : Par quoi commencer, nos choix de vie ou notre choix de partenaire ?

Réponse : Il faut commencer par connaître où vous voulez aller. Une fois cette voie tracée, vous choisissez le ou la partenaire qui va avec !

Question : Pourquoi pas l’inverse ?

Réponse : Lorsque vous êtes tous seuls et que vous ne savez pas où aller ; tous ceux que vous embarquerez avec vous iront avec vous, c’est-à dire nulle part.

Question : Et si l’on savait où aller ?

Réponse : Dans ce cas,la personne qui se joint à vous, vous aidera à atteindre des objectifs qu’elle partage et compte sur vous pour en faire de même.

Question ; Faut-il être exigeant dans le choix du partenaire ?

Réponse : Oui. Il faut vous retrouver sur un bon nombre de points si vous ne voulez pas  passer votre temps à essayer de vous en rapprocher sans pouvoir construire un projet commun.

Question : Faut-il choitir son partenaire comme un recrutement professionnel ?

Réponse : Non,  car à la différence d’un engagement professionnel, l’amour qui lie les individus garde une place de choix. Mais cette place ne doit pas effacer toute rationalité.

Question : Et la beauté physique dans tout cela ?

Réponse : Avec l’âge la beauté s’évanouit, le caractère et la lucidité résitent au temps. L’intelligence également.

Question : Faut-il compter sur le changement qui s’opère chez le partenaire avec le temps et grâce à la relation ?

Réponse : Le changement est certes possible lorsque les deux partenaires partagent un même univers.  Mais le changement est plus difficile lorsque les différences sont de taille.

Question: Le coup de foudre est-il intelligent?

Réponse: Oui, à condition qu’il ne soit pas seul élément de décision.

Question: Serait-il intelligent d’épouser une personne avec de gros problèmes?

Réponse: Les problèmes ne ditparaissent pas parce que l’on se met ensemble. L’intelligence serait d’aider l’autre à résoudre ses problèmes avant de naviguer à deux.

Rappelez-vous la légende du dragon qui dévorait sans pitié les enfants du royaume de Silène. Il ne restait plus que la  fille du roi à lui offrir. Désespérée elle attendait qu’un miracle se produise. Un matin, elle fut attachée à un pieu en bois, à proximité des marais, et livrée sans défense à l’horrible créature. Croyant que la mort allait s’abattre sur elle, elle voit arriver Georges le chevalier qui la délivre du dragon qui par son horreur incarnait le Mal absolu.  Belle histoire qui se termine dans la joie à l’ombre d’un dragon décapité, d’un royaume et  d’une  princesse enfin, libérés.

Question : Vous ne semblez pas y croire.

Réponse : Cette légende a peu de chances de se reproduire et pourtant tous les jours nous assistons à la réapparition du chevalier juste au moment où le désespoir est total avec pour mission de sauver une âme en pleur que tout condamnait à l’échec. La victime est malheureuse. Elle a tout sacrifié pour échapper à sa destinée sans y parvenir.  L’insuffisance des moyens déployés explique en partie son incapacité à s’en sortir. Elle attend avec impatience son chevalier. La magie de l’amour fera le reste. Un nouveau chevalier pointe le nez.  Il  découvre son âme de héros et se croit subitement seul capable de réaliser les attentes de sa compagne. Cette dernière est si belle, si tendre et si fragile qu’elle n’a pas vraiment mérité ce qui lui arrive. Elle a été victime, elle  a beaucoup souffert par le passé et maintenant tout est fini. Quel plus beau défi que celui de la sortir de sa difficulté et de la libérer de ce dragon qui limite ses mouvements. L’espoir est permis puisqu’elle vient de retrouver son chevalier et tout son passé s’effacera comme par enchantement.

Question: Que penser de celles qui envisagent l’échange entre un homme et une femme comme un pur rapport de forces où il faut en permanence un gagnant et un perdant ?

Réponse: Il est difficile de raisonner une personne qui se prend pour une éternelle victime. Il est aussi difficile de prolonger la compétition dans le monde du travail par une compétition de tout autre nature à la maison. Faites confiance à l’amour ; lui seul peut cimenter les cœurs.

Question: Serait-il malin de se mettre avec un ou une partenaire de forte personnalité?

Réponse: Il s’agit d’une force et non d’une faiblesse; encore faut-il éviter les guerres de tranchées où chacun campe tous les jours sur ses positions. Encore une fois, faites confiance à l’amour lorsqu’il accompagne les hommes et les femmes de caractère. Il conduit le plus souvent à bon port.

Question: Et en l’absence d’amour,

Réponse : Préférer vous abstenir.  Attention à l’esprit sacrificiel qui vous engage avec quelqu’un que vous n’aimez qu’à moitié ou duquel vous n’êtes pas convaincu. Cela peut marcher et des exemples le prouvent. Mais cela peut également constituer un lourd handicap.

Pierre  Achard

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close