• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Faute de pouvoir convaincre une femme de l’intérêt qu’il représente, à cinquante ans, Jules se lie d’amitié avec une jeune de 25 ans. Il se plait à constater qu’elle n’a aucune exigence particulière, qu’il arrive à lui faire accepter les prouesses qu’il n’a jamais réussies.

Jules dit se sentir renforcé par sa présence et son écoute. Il a enfin trouvé la femme « jeune » qui comprenne  ses qualités intrinsèques; celles  qu’elle n’a peut-être pas eu le temps de découvrir ou plus vraisemblablement de contester.

Elle est là, impressionnée par ce mâle hors paire qui n’en finit pas d’évoquer ses prouesses sans en donner la moindre preuve de leur  véracité.

Elle m’adore” répète-t-il à qui veut bien l’entendre. Il serait plus prudent de rajouter “pour l’instant” car sauf exception, la réalité finit toujours  par l’emporter et la différence d’âge ne sera pas compensée par des prouesses exceptionnelles. L’ennui s’installe. Bientôt ils ne  trouveront plus dans l’intimité de leurs  relations sexuelles le semblant de lien qui consolidait à ce jour,  un édifice bien fragile.

Jules a plus envie de se prouver qu’il peut encore plaire. Il  ose à peine à se tourner vers sa « vieille » campagne qu’il n’arrive plus à convaincre de ce qu’il n’est pas. Un substitut plus jeune est une proie facile, naïve et facile à impressionner.

Où est l’intelligence dans tout cela?

Sans remettre en cause la sincérité des liens qui peuvent unir des personnes d’âges différents, nous restons convaincus que rien n’est plus agréable que de vieillir avec la personne que l’on aime

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close