• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

L’amour qui lie Georges à Aline sombre dans la routine. Le couple donne l’impression de  n’avoir plus rien à se dire. La télévision assure l’échange et prolonge l’ennui. Leur relation n’a plus l’enthousiasme du début de leur rencontre. Pourtant ils sont ensembles parce qu’il est bon de se retrouver et que le besoin  de vivre en couple est plus fort que tout.  A deux, ils  partagent un confort que ni l’un ni l’autre ne pourrait obtenir en restant seul. Le sexe aussi tient une place confortable puisqu’il cimente leur liaison et  renforce le sentiment d’exister à deux. Et puis Georges est plus équilibré à l’idée de savoir qu’Aline est près de lui.

Aline veut à tout prix réanimer le couple afin de retrouver le bonheur des premiers rendez- vous. Plus elle s’active et plus elle trouve de la part de Georges une réticence qu’elle a du mal à comprendre. Il ne lui reste plus qu’une solution ;  faire un enfant pour rompre la monotonie du couple.

Un enfant divertit, comble des vides, occupe une place, consolide, amuse, essaime la joie en même temps que les cris.

Maintenant, ils seront trois à regarder la télévision. Ils étaient  deux à s’ennuyer; maintenant ils seront trois !

Amis lecteurs, sachez que l’on ne résout pas un problème en en créant un autre plus grand. Si vous vous engagez dans cette voie, vous vous embarquez dans des questions annexes qui vous feront croire que le problème de départ avait miraculeusement disparu. Il n’en est rien.

Si votre enfant consolidera votre amour l’un pour l’autre ;  il n’a pas pour vocation de colmater les brèches.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close