• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Dans « Successful Intelligence », Robert J. Steinberg raconte qu’un éminent physicien sillonnait le monde pour enseigner et faire partager son savoir. Ayant parcouru les principales capitales de notre planète, il fut pris d’une grande lassitude au point de perdre toute énergie susceptible de lui permettre d’accomplir sa mission. Dans le taxi qui le mène de l’aéroport à sa prochaine étape, il se laisse impressionner par son chauffeur qui n’avait aucune notion de physique nucléaire. Le savant lui détaille l’intensité de son état de fatigue, et lui propose une coquette somme d’argent s’il venait à le remplacer en acceptant de lire à la tribune le texte écrit de sa présentation.

Pour notre physicien, le risque d’être reconnu dans ce pays lointain reste faible. Le chauffeur de taxi relève le défi. Il se fait passer pour l’éminent professeur et sans complexe, lit le texte que lui avait tendu son compagnon de route sous les applaudissements de son auditoire. Malheureusement, dans sa précipitation, il n’avait pas adapté son débit verbal au temps de parole imparti. Il termine sa présentation une bonne dizaine de minutes avant la fin; l’occasion de donner la parole à la salle pour les questions des participants. A cet instant le professeur prend conscience de l’énormité de la fraude.

Il se voit devant expliquer à la salle les circonstances de son remplacement. Dans son cerveau toutes les cellules cérébrales sont mobilisées autour des équations mathématiques permettant de calculer la probabilité faible, très faible d’une issue acceptable. Le professeur s’impatiente. Son regard s’éteint comme pour anticiper ce qui allait suivre.

De son côté, le chauffeur de taxi et bon orateur ne perd pas son calme. Il scrute la salle du regard à la recherche de son illustre coéquipier. Soudain, la première question résonne dans la salle.

Notre orateur respire profondément et s’adressant à celui qui venait de la poser, dit : « Monsieur, votre question intéresse particulièrement mon assistant, ici présent. Il  vous apportera les éléments de réponses. ».

La science reprend alors ses droits. Le professeur déguisé en « assistant » joue pleinement son rôle, soulagé de l’issue heureuse de son aventure. Notons au passage et de manière tout à fait caricaturale, l’opposition apparente entre une intelligence académique, analytique telle qu’exprimée par notre physicien et l’intelligence pratique, tournée vers l’action, du chauffeur de taxi. Reste à voir si un hiatus sépare définitivement ces deux entités, ou au contraire, si le passage de l’une à l’autre reste possible. Nous opterons pour cette dernière hypothèse car dans les deux cas une certaine créativité a permis au physicien d’analyser la situation et a autorisé le chauffeur de taxi à agir dans le sens du dénouement heureux.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close