• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Nous avons l’habitude de considérer les plantes comme des êtres pluricellulaires dépourvues d’intelligence. Des documents portant sur leur fonctionnement et soumis à une très grande accélération, donnent une autre image de ce qui paraissait absolument inanimé. Les plantes paraissent plus réactives en mode accéléré. Elles expriment un semblant d’intentionnalité sans pour autant atteindre l’étape d’intelligence.Imaginons un instant que notre planète soit envahie par des créatures venues d’ailleurs et se déplaçant à des vitesses plusieurs millions de fois supérieures à la nôtre.

Comme le dit Dennett D. C. (1996), pour ces envahisseurs nous serions aussi lents que le sont les plantes par rapport aux humains.

Dans ce contexte, ils seraient en droit de se demander si nous étions pourvus d’intelligence. C’est dire l’importance que nous devons accorder au temps de réalisation lorsqu’il s’agit de quantifier le niveau d’intelligence. Notre rapidité d’acquisition et de compréhension sont souvent assimilées à un excès d’intelligence par rapport à la moyenne.

Au -delà des compétences,  il y a la vitesse d’acquisition ou d’expression du savoir qui fera de nous des êtres plus ou moins intelligents. Toute lenteur sous-entend une faiblesse dans l’exploitation des données disponibles et par voie de conséquences une moindre performance intellectuelle. Parfois cette lenteur permet un gain en qualité et en originalité des réalisations. N’allons pas trop vite dans nos affirmations? A chacunson rythme. N’est-ce pas plus intelligent ?

Pierre Achard

Dr Pierre Achard – Comportementaliste. Conseil en entreprises-Coaching M: 0603083406

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close