• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

L’homme a la réputation d’être en permanence  victime de sa testostérone. Il serait incapable de résister aux charmes d’une femme dès lors qu’elle sait  activer son comportement sexuel. Si l’on rajoute à cela un légendaire penchant pour la nourriture,  la recette est toute trouvée. Pour séduire votre compagnon, caresses et bonnes bouffes seraient les armes qu’il faut savoir dégainer en premier.

Si cette caricature garde bien entendu sa part de vérité, elle ne saurait à elle seule résumer les efforts à poursuivre pour le séduire. Elle ne doit pas non plus, vous faire oublier qu’à l’heure de l’émancipation de la femme, un charme de toute autre nature vient s’ajouter à vos atouts. Désormais, vous le séduirez de plus en  plus par votre  épanouissement, votre indépendance et votre maturité  C’est dire qu’un homme est également séduit par la femme qui sait prendre la parole et engager une conversation de qualité. Le manque de curiosité et d’imagination  dessinent des rides prématurées qui réduisent votre beauté naturelle. La séduction opère aussi par l’intelligence. Une « beauté intellectuelle »  qui  résiste au temps. Elle se renouvelle à chaque rencontre ; tout comme lors des premiers rendez-vous.

Dans son livre, « The power of beauty », Nancy Friday nous démontre tout le pouvoir que donne  la beauté physique.  A travers des exemples nombreux et amusants, elle décrit l’importance de l’apparence physique dans le jeu de séduction. Mais attention reprend Judy Sheindlin dans  son best-seller :   « Beauty fades dumb is forever » : si la beauté est un atout, elle est éphémère. En comparaison, la  stupidité dure et s’aggrave avec le temps.  Entretenir son apparence physique ne doit  donc pas se faire sans un minimum de stimulation intellectuelle. L’un sans l’autre : non. L’un renforcé par l’autre : oui.

La séduction opère aussi dans le respect du contexte éducatif dans lequel les hommes sont baignés dès leurs jeunes âges. Ils sont conditionnés pour se battre, entrer en compétition, se mettre en valeur et dominer. Ne vous opposez pas systématiquement à cette tendance; n’en abusez pas non plus. Notre société les a ainsi enfermés dans le rôle du chef protecteur ou du chevalier appelé à la rescousse. Elle les a également condamnés à l’infarctus de la quarantaine.

L’homme a besoin d’assumer cette responsabilité et se retrouve souvent plus préoccupé à résoudre les problèmes qu’à communiquer. Ne le lui reprochez pas à longueur de journée.  Pour le séduire, vous devez l’accepter tel qu’il est  en lui apportant  une contribution positive. Valorisez ses efforts lorsqu’il cherche à mieux gagner sa vie et évitez de le freiner lorsqu’il se battra pour la survie de la famille. Petit à petit, la parité dans notre société et  votre propre épanouissement viendront redéfinir le rôle de chacun dans le couple.

En participant à votre tour et à parts égales à la résolution des problèmes, vous élargissez  progressivement son espace émotionnel. Il consacrera plus de temps à ses enfants et  affichera à votre égard  la disponibilité des premiers temps.  Bravo, vous l’avez séduite.

Pierre Achard

Dr Pierre Achard – Comportementaliste. Conseil en entreprises-Coaching M: 0603083406

 

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close