• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Ce programme est remis et expliqué à toute personne entrant en contact avec le jeune  dans le cadre de son  séjour en famille. Nous développons pour terminer une forme d’expression à encourager car elle seule permettra de faire face aux troubles du comportement.

Ce que nous faisons

Notre objectif à ce stade est de limiter l’agressivité. En anticipant l’incident capable de générer de la frustration et la violence. En encourageant les renforcements positifs capables de freiner le recours à la violence

Pourquoi nous le faisons

  1. Notre jeune autiste  présente des difficultés à lire les expressions du visage et les variations de la voix de ses interlocuteurs
  2. Il a du mal à cerner les émotions de ses interlocuteurs
  3. La frustration génère souvent la colère
  4. La colère a pour mode d’expression la violence.

Comment procéder ?

  1. Ce jeune a besoin de parler. Ne le faisons pas à sa place
  2. Il doit exprimer ce qu’il observe. Montrons-lui des visages et des paysages familiers cela rend leur description à sa portée.
  3. Refusons son recours fréquent à la 3ème personne en parlant de lui : « Pierre, Paul, Jacques a dit » ; ou,  « il a bien mangé »
  4. Demandons systématiquement « qui, il ? » et reprenons l’activité lorsqu’il répond « moi »
  5. Demandons-lui ce qu’il a fait dans la journée
  6. Ce qu’il a fait avant le repas. Ce qu’il a mangé. S’il aime ce qu’il a mangé
  7. Décrivons-lui ce qu’il va faire ; avec qui et jusqu’à quand. Détaillons  ce qui se passera : « après »
  8. Interrogeons-nous pour savoir si  son comportement visait à rechercher un avantage ou à refuser une corvée ?
  9. Réactions de l’entourage et les effets renforçateurs ou freinateurs sur son comportement. Les circonstances au départ du comportement à corriger
  10. Revoir et adapter la liste des renforçateurs du comportement
  11. S’abstenir de donner des récompenses (Coca, chocolat ou autre) qui renforceront le comportement excessif
  12. Procédons au rapprochement des « antécédents » au départ des troubles du comportement
  13. Recherchons une autre cause possible pour expliquer son emballement

Pierre Achard

Inspiré des travaux de S. Greespan et de l’approche ESDM (Early Start Denver Model). Travaux indispensables pour sortir de la pression psychanalytique restée en vogue dans notre pays.

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close