• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Nous avons pris l’habitude d’attribuer le qualificatif « intelligent » à notre capacité à résoudre des problèmes complexes. La rapidité avec laquelle la solution fait irruption dans notre esprit définit le degré d’aisance ressenti face aux concepts plus ou moins abstraits.

1. Intelligence= capacité à analyser des problèmes complexes plus ou moins rapidement. Notre démarche  analytique est rendue possible grâce à une approche qui recherche l’exploration systématique des éléments de réponse, la sélection parmi les éléments trouvés des traits pertinents, le regroupement de ces derniers en hypothèses, enfin la création à partir de l’ensemble de données d’une solution nouvelle, synthétique et adaptée à l’interrogation de départ.

2. Intelligence= capacité de synthèse et création de schémas nouveaux. Il ne reste plus qu’à formuler la réponse retenue en tenant compte de la réalité pratique de notre environnement en procédant à l’élimination successive des solutions jugées inadaptées, utopiques, car non conformes à la réalité, voire inutiles ou même dangereuses.

3. Intelligence= capacité d’analyse et de synthèse tournées vers l’action. Ainsi, notre attitude face à la complexité appelle l’analyse approfondie du problème posé, la segmentation de ses composants, le classement hiérarchique des éléments de réponse, l’évaluation de leur faisabilité c’est à dire leur adéquation à la réalité ; enfin la prise de décision.

4. Intelligence = degré d’adaptation; aptitude à se remettre en question et à apprendre. Deux traits reviennent le plus souvent chaque fois que l’on parle d’intelligence. Le premier définit notre capacité d’adaptation à notre environnement; le second explore notre facilité à tirer les leçons des essais successifs, c’est-à-dire notre faculté à apprendre.

5. Intelligence= Dimension personnelle : celle d’être heureux. Une composante affective nous paraît s’imposer aux critères précités ; « être heureux » est une forme d’intelligence même si la plupart des tests psychologiques se refusent à mesurer les paramètres du bonheur.

Soyez heureux avant tout

Dr Pierre Achard

Conseil.  Formation. Accompagnement de personnes en difficulté

 

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close