• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Ne cherchons pas à justifier le pessimisme des uns et l’esprit négatif qu’ils trainent dans leur sillage en évoquant des traits innés et de personnalité. N’allons pas croire que les pessimistes sont façonnés avec des pierres accablantes, des morceaux  d’abattement, ou des roches décourageantes. Leur désespoir est souvent auto entretenu. Il dure tant qu’ils ressassent des histoires terrifiantes et que leurs anecdotes préférées restent centrées sur leurs propres échecs.

L’optimisme et l’espoir s’apprennent. Ils nous accompagneront tout le long de nos parcours gagnants. Ils sont au départ de nos plus belles réalisations. Ils nous dessinent l’avenir avec la flamme de la motivation, du sourire et du bien-être. Qu’attendons-nous pour leur manifester notre attachement ?

Nous développons dans ces lignes, un plan simple et à la portée de tous. Au programme, un nombre de recettes qui ont fait leurs preuves et qu’il suffit d’adapter à la situation de chacun. Bien conduites, ces recettes nous ouvriront les portes d’une réalité prometteuse. Nous serons les premiers à nous étonner des réalisations que nous sommes capables de réussir.

  1. Commençons par définir ce que nous voulons. Plus nos objectifs sont clairs plus nous saurons nous en rapprocher. Si l’on ne sait pas l’objet que l’on cherche, comment peut-on croire un instant en notre capacité à le  trouver ?  Mettons de la clarté dès le départ et nous voilà sur une piste bien dégagée.
  2. « Rien ne sert de courir. Il faut partir » au bon moment. Avec du temps et de la persévérance, les objectifs les plus fous deviennent accessibles. En même temps, célébrons nos réalisations au fur et à mesure qu’elles sont visibles. Nous insufflerons du courage dans les bronches et notre vitesse de parcours augmentera.
  3. L’obstacle rencontré n’a rien à voir avec notre niveau de compétence. Il se dresse devant nous sans préavis. Il n’est pas là parce que nous sommes incapables d’aller plus loin. Si nous venions à détecter en nous des lacunes à combler ; faisons une pause et prenons le temps pour de nouvelles acquisitions. Nous n’en serions que plus près à repartir.
  4. Et si la voie empruntée ne semble pas la bonne; il nous restera suffisamment de temps pour suivre un tout autre chemin. Quel que soit le chemin retenu, nous atteindrons nos objectifs.
  5. Dès lors inutile de critiquer, de nous lamenter ou de culpabiliser. Nous voilà sur la bonne piste. Forts de nos nouvelles acquisitions, nous sommes convaincus de notre réussite. Dès lors, il n’y aura pas de surprise : nous y parviendrons.

Pierre Achard

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close