• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

L’huile de foie de morue a représenté pour les générations de nos parents et grands- parents, une source précieuse de suppléments nutritionnels. Cette huile est fabriquée par cuisson de foies de morues à la vapeur, puis écrasement et séparation du liquide « surnageant » des particules solides déposées au fond du récipient de production.

Tant redoutée pour sa consistance  huileuse, son arôme qui colle au nez et son mauvais goût ; cette huile faisait l’objet d’une obsession parentale. Il fallait se battre  tous les jours et sans répits avec les enfants pour leur faire accepter la dose quotidienne recommandée. En prime, on leur accordait l’occasion rêvée de  s’opposer et de batailler contre l’autorité parentale.

On finissait par prendre plaisir à ce jeu. L’issue était connue d’avance puisqu’à la fois l’enfant et ses parents savaient qu’une fois la phase  théâtrale terminée, il fallait se résoudre à avaler la quantité d’huile proposée.

Ce qui est intéressant dans ces histoires d’archives c’est le recours aux « astuces utilitaires» de la part des parents pour faire avaler l’huile de foie de morue aux enfants. Les tractations se faisaient  dans la bonne humeur. L’objectif était clair : faire  avaler la prise fatidique de la potion miraculeuse. Le faire parce que « l’huile magique » était bourrée de vitamines A et D et que de surcroît, elle «protégeait du froid » !

« Le mensonge utilitaire » ne remplace pas la transparence ni le discours de vérité. Il  serait néanmoins acceptable lorsqu’il est ponctuel,  clairement annoncé, décidé dans l’intérêt de l’enfant et sans artifices mensongers.

En dehors du contexte utilitaire particulier où le mensonge se résume à des astuces bien ciblées;   personne  n’a le droit de tromper, de mentir ni de feindre des contre-vérités ; y compris pour justifier ses croyances ou convaincre. Duperie, fourberie et imposture ne peuvent en aucun cas se substituer à la négociation éclairée et engagée dans le respect de l’autre et dans l’intérêt des partis en présence.

En prétendant « aimer » l’huile de foie de morue, les parents tentent de motiver et de vaincre la réticence de leurs enfants. Ils ne cherchent pas à tromper ou à nuire. Après tout, la vérité finit toujours par éclater et le mensonge  démasqué. En principe,l’on se fait avoir une fois voire deux ; jamais trois. A bon entendeur : salut !

Pierre Achard                                                                                                               Vous aider à changer

 

 

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close