• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Je me permets de mettre par écrit, quelques conseils que je donnais à des amis qui se posaient beaucoup de questions sur le devenir de leurs enfants. Certaines interrogations étaient justifiées. D’autres me paraissaient prématurées.

Dans les deux cas, les parents avaient omis un facteur important ; celui de la progression de leur enfant et des changements que ses avancées lui permettront. Il n’y a rien de statique chez un enfant. Les prophètes qui prétendent connaître ce qu’il deviendrait dès les premières années de sa vie, se trompent. Il garde à tout moment l’extraordinaire avantage de changer, d’apprendre, de s’adapter et plus d’un, nous ont beaucoup appris.

  1. Pourquoi stresser lorsque les enfants ne présentent aucun problème particulier?
  2. Définissez  avec l’enfant des priorités.
  3. Battez-vous pour l’essentiel. Evitez d’être sur tous les fronts
  4. Une activité à la fois en s’engageant jusqu’au bout du contrat convenu.
  5. Pourquoi ne pas leur faire confiance en respectant leurs choix et en partant de ce qu’ils veulent réaliser ?
  6. Pourquoi les surcharger d’activités qu’ils n’aiment pas faire. Ils ne les feront plus lorsqu’ils pourront décider.
  7. Mettez du bon sens dans vos décisions en recherchant la  modération et en évitant les à-coups
  8. Agissez  dans la modération loin de toute stimulation excessive et sans vous imposer des impératifs que vous ne tiendrez pas
  9. Vivez vos valeurs et que vos enfants apprennent leur importance à travers votre exemple et non ce que vous dites et ne faites pas. Comment peut-on obliger l’enfant à lire lorsqu’il ne vous voit pas lire vous-même.
  10. Ne les poussez pas tout le temps et ne mettez pas la barre toujours plus haut. Respirez vous-mêmes et laissez-les souffler.
  11. Laisser-les explorer leur environnement à leur rythme.
  12. Mis sous stress, l’enfant  n’apprend rien
  13. Mis en confiance, il apprendra plus et mieux.

 

Pierre Achard                                                                                                                  Vous aider à changer

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close