• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Pour que la gauche conserve le pouvoir, il est impératif que les primaires à droite désignent Sarkozy comme leur candidat à la présidence. L’alternance n’aura pas lieu tant que N. Sarkozy ne veut pas comprendre que les français en ont eu assez ; qu’ils ne cherchent plus à le revoir et qu’ils n’envisagent son retour qu’avec beaucoup d’inquiétudes car au deuxième tour il serait très probablement battu par le candidat d’en face.

Dure leçon lorsque l’orgueil fait croire le contraire de la réalité. Et le voilà qui  se démène devant nos yeux telle la grenouille qui « vit un bœuf » et se reconnut de petite taille. «  Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf «  tant par son physique que sa morale,  se mit à vouloir «égaler le bœuf en grosseur ». Or à droite des candidats sérieux et le candidat du renouveau sont là pour assurer une alternance utile au pays. Encore faut-il qu’elle ne soit pas gâchée par un troublions qui a cessé de nous faire rêver depuis bien longtemps et qui n’a aucune crédibilité lorsqu’il annonce vouloir faire à nouveau  ce qu’il n’a jamais fait lorsqu’il en avait les moyens et la mission.

Que fait la grenouille de la fable ? Pour ressembler aux plus grands qu’elle ;  « elle s’étend, et s’enfle, et se travaille ». Malheureusement certains acquis demandent des années avant d’être maîtrisés. . Ne pouvant les acheter, la grenouille double ses efforts sans pouvoir se les procurer.

« Est-ce assez ? Dites-moi ; n’y suis-je point encore ? » Demande-t-elle à ses courtisans. Les uns font semblant d’y croire ; d’autres la nourrissent encore d’illusions. Le résultat est le même. L’illusion gagne du terrain et l’alternance s’éloigne. De  mémoire d’humain, personne n’a encore vu une grenouille atteindre la taille d’un bœuf.

« Vous n’en approchez point » ; Monsieur le président. Prenez les décisions qui vous honorent avant que le drame ne vous surprenne. Quel drame ? Écoutons ce que dit La Fontaine dans sa fable : « La chétive pécore S’enfla si bien qu’elle creva » ; et l’alternance avec !

Pierre Achard

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close