• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Luc mène une existence pénible. Sa pensée est parasitée par des idées irrationnelles qui compliquent ses relations avec lui-même et avec les autres. Beaucoup de turbulences se mélangent dans sa tête.  Il se méfie de tout le monde et tout ce qu’il entend lui semble suspect. On lui veut du mal, on cherche à lui nuire. Ses relations avec les autres se détériorent car il trouve toujours à redire, à remettre en cause, à accuser voire à agresser. Par extrapolation, les relations avec ses collègues de bureau sont exécrables. Il ne fait confiance à personne. Il veut tout contrôler et surtout ne rien laisser au hasard. Si par moments il se brouille avec l’un ou l’autre d’entre eux,  il garde en mémoire et pour très longtemps le tort qui lui aurait été fait. Il a la rancune persistante et son désir de vengeance est réel.

Pour résumer ce que vit Luc, nous dirions qu’il déforme la réalité et la rend plus compatible avec ses interprétations et ses soupçons. On a beau lui expliquer que ce n’était pas l’intention de la personne qu’il soupçonne de lui vouloir du mal : il ne veut rien entendre. Tout ce qui se dit autour de lui est  interprété de manière négative et le plus souvent sans aucun rapport avec ce qui était dit. Ses interprétations sont entachées de soupçons. Il remet en cause ce qui est dit, il y voit des détours qui cachent une volonté non affichée de lui porter un coup décisif. Les chuchotements, les petits groupes, ce qui se dit à son sujet et ce qui ne se dit pas. Il croit savoir, il dit tout savoir. Faute de mettre une étiquette sur son type de personnalité, on se contentera de dire qu’il a mauvais caractère, qu’il est rancunier, qu’il ne lâche rien.  Luc est  dans un tourbillon fort désagréable duquel il aura beaucoup de mal à sortir.

Non seulement ses amis l’évite, mais lui aussi préfère se retirer et se barricader derrière un MUR qu’il essaie de rendre imperméable en tous les cas, un vrai obstacle dressé devant toute personne qui tenterait de l’approcher.

Pour Luc, les troubles viennent par suite du comportement des autres. A aucun moment il ne se remet en cause ou ne remet en cause ses propres interprétations toxiques. Dès lors, pour quelles raisons consulter et se faire aider ? Ce n’est probablement pas lui qui en a le plus besoin.

Comme tout le monde est suspect, y compris à la longue ses proches, il s’isole et s’enferme. Une impression de sécurité pour quelqu’un qui est en permanence sur ses gardes. Les collègues n’ont pas spécialement envie de travailler avec lui. Il s’attend toujours à être déçu, il finit par réduire chaque jour le nombre de ceux qu’il intègre du bon côté du mur :  son noyau dur.

Isolement social et rejet professionnel expliquent la grande pénibilité de cette personnalité. Vous avez certes des Luc dans votre entourage.

Les reconnaître c’est facile. Les aider c’est beaucoup plus dur.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close