• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

La place des seniors dans le monde du travail est réelle et de grande utilité. Il ne s’agit pas simplement de les poser en vitrines à ciel ouvert pour être applaudis et avec un peu  de chance reconnus par les plus jeunes. Il s’agit de mettre au point avec eux, la stratégie la plus à même de permettre à la fois leur épanouissement et leur participation plénière aux efforts  du groupe.

Notre expérience à chaque fois que nous nous sommes adressés aux seniors a été payante dès l’instant où nous avions réussi à les convaincre à quel point nous leurs faisions confiance et surtout l’importance de l’attente par rapport à ce qu’ils peuvent nous apporter.

Pour coacher le senior, commençons par  écouter leurs attentes. Faisons  le point sur leur parcours. Les projets qui leurs tiennent à cœur ; la faisabilité de ce qu’ils proposent ainsi que les étapes de leurs réalisations.

  1. Établir un climat de confiance
  2. Mieux connaître leurs réalités professionnelles  et leurs réalisations
  3. Recenser les difficultés rencontrées (physiques et psychologiques)
  4. Découvrir la perception que le Senior a de l’accompagnement
  5. Identifier leurs attentes
  6. Collecter les éléments nécessaires à l’élaboration d’un module d’échanges, et de communication
  7. Actualiser les objectifs en fonction de l’accompagnement disponible, des accompagnateurs et des réalisations.

Les données  recueillies feront l’objet d’un bilan diagnostic pour actualiser et valider les objectifs, les méthodes et la stratégie d’intervention auprès des Seniors. Cette étape diagnostique aboutira à la  détermination des axes prioritaires d’intervention. Une réflexion sera ainsi  menée conjointement avec les Seniors pour définir la nature et les objectifs de leurs engagements. Leur adhésion plénière est requise si nous voulons aboutir.

Se souvenir que toute responsabilité nouvelle est anxiogène et source de stress; y compris pour les seniors.  L’apprentissage non seulement est possible mais reste souhaitable pour  les aider à canaliser leurs efforts à la recherche de performance.

Il ne faut pas hésiter à parler ouvertement de leurs points forts et de leurs  vulnérabilités. Ne limiter pas les échanges à leurs atouts car non seulement ils sont capables d’amélioration mais souvent ce qu’ils arrivent à réaliser étonne.

La stratégie d’accompagnement englobera  une analyse approfondie sur fond d’optimisme et de conviction dans leurs capacités et l’importance de leurs apports.

Pierre Achard                                                                                                                                                                               Vous aider à changer

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close