• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

La morale, fait référence aux valeurs générales du bien et du mal. L’éthique, englobe l’ensemble des principes moraux à la base de la conduite d’un individu. La déontologie se réfère à l’ensemble des règles et des devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports avec leurs clients et leurs publics. Enfin,  le droit fait référence aux notions de juste et d’injuste.

Dans cette page, nous allons essayer de corréler notre conception de l’éthique avec l’attitude du veilleur par rapport à l’information. Nous nous situerons par rapport aux valeurs que nous avons décrit tout au long des trois articles qui précèdent et que nous avons classé sous la rubrique Intelligence Economique.

Rappelons que la sélection des données utiles génère l’information. Celle-ci devient intelligence lorsqu’elle est enrichie d’une valeur ajoutée obtenue grâce à l’analyse rigoureuse de l’information. La synthèse a pour seul objectif de rendre l’information « actionnable » c’est à dire prête à l’exploitation par les décideurs. L’actionnabilité définit à son tour le niveau de partage.

Ainsi se confirme en se renforçant un échange constructif non pour contrôler et avoir raison mais pour progresser et partager. Nous entrons de plein pied dans une logique apprenante sans laquelle il n’y aura, ni « veille en réseau », ni le partage de l’information.

Valeurs développées au cours du recueil, de la gestion et du partage de l’information

1.  Lors du recueil des données : Intégrité, Proactivité et Volonté de partage                                                                                                                             2.  Lors de l’analyse des données : Intégrité, et Volonté d’aller au fond du problème à traiter.
3.  Lors de l’élaboration de la synthèse des données analysées : Intégrité, Réalisme et Approche contextuelle et globale
4.  Lors du partage-diffusion de la  synthèse : Intégrité et Volonté de partage

Cette réflexion est certes incomplète voire caricaturale. Elle a pour objectif de nous montrer le sérieux d’une démarche de veille.  C’est à chacun de découvrir, nous en sommes convaincus, la place dominante que doivent occuper l’intégrité et la proactivité dans son activité.

En résumé : la maîtrise de l’information disponible constitue un avantage concurrentiel majeur. Plus de 80% des informations utiles sont publiées. L’opposition entre l’information légale et illégale est un faux débat et le veilleur ne fera prendre aucun risque à son entreprise en optant volontairement pour l’information illégale. L’éthique englobe l’ensemble des principes moraux à la base de la conduite du veilleur. L’intégrité du veilleur se réfère aux valeurs qu’il place en lui-même et qui le rendent crédibles. Le veilleur proactif est « principes dépendant » et évoluera de la dépendance à l’indépendance vers l’interdépendance. Cette réflexion pose l’indispensable interrogation sur l’espace de liberté dont doit bénéficier le veilleur si l’on veut de vraies réponses aux interrogations fondamentales. Un espace de liberté voulu et toléré par l’entreprise mais également un espace de liberté personnel au veilleur qui résiste à toute pression.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close