• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Il n’est de secret pour aucun d’entre nous. Dans notre entourage, certaines personnes nous dépriment ; d’autres nous donnent goût à la vie. Les premières sont toxiques. Les secondes sont encourageantes. Commençons par reconnaître les unes et les autres. En nous éloignant des « toxiques », nous avons des chances d’être plus souples avec nous-mêmes ; moins critiques par rapport à nos réalisations et bien entendu plus positifs.

Arrêtons-nous là et prenons une feuille de papier que nous partagerons en deux colonnes.  A gauche nous répertorions les personnes « toxiques ». A droite les « positives ». Poursuivons notre démarche et surtout ne nous arrêtons pas au milieu du chemin. Listons toutes les personnes qui gravitent autour de nous ; tant dans le domaine personnel que professionnel. Chacune sera positionnée dans l’une ou l’autre des deux colonnes.

Retournons maintenant au haut de notre page. La colonne des « personnes toxiques »  sera désormais nommée « les personnes à éviter ». La colonne d’en face sera celle des « personnes à contacter ». Nous avons ainsi défini la liste des personnes  qui nous font du bien et par voie de conséquences celles qui nous stressent.

Ce travail ne doit pas être fait sur la terrasse d’un café en un temps record. Il faut le faire en restant convaincu que notre comportement et nos résultats sont souvent influencés par ceux que nous côtoyons. Reste à définir qui nous fait du bien et qui nous met en difficultés.

Ecartons autant que possible toute personne que nous ne souhaitons pas croiser sur notre chemin. Celle qui nous semble tendue, raide et inflexible. Ne nous approchons pas non plus de celle qui nous critique à longueur de journée. Evitons celle que rien ne plaît. Pourquoi nous entourer de pessimistes, de défaitistes, de messagers de mauvaises nouvelles, de grincheux. Fuyons ceux qui disent du mal de nous en notre présence ou une fois le dos tourné. Egalement n’insistons pas auprès de ceux qui nous obsèdent et qui ne veulent pas tenir compte de notre présence. Un peu plus loin, d’autres profils sont plus adaptés, plus sereins et plus positifs. Ils savent sourire et nous remontent le moral.  Allons vers eux. Ne nous transformons pas en un Atlas ambulant et chargé de porter sur le dos la lourde tâche de convertir à notre cause ceux qui ne nous respectent pas.

Coupons net avec toutes les personnes qui nous font du mal. Que faire de celles qui restent importantes dans notre vie et qui ne semblent pas s’apercevoir du tort qu’elles nous créent.  Prenons notre courage à deux mains et allons les voir pour le leur dire sans quémander ce qu’elles refuseraient de nous apporter.

Nous nous apercevrons rapidement qu’en nous éloignant des personnes qui nous font du tort, nous nous embarquons sur la route du bonheur ; le nôtre.

Pierre Achard

Vous aider à changer

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close