• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Jadis les anticorps évoquaient des mécanismes de défense contre des infections spécifiques. Le fabriquant d’anticorps avait pour concurrents les laboratoires qui préparaient des vaccins, des sérums ou plus largement ceux qui produisaient des antibiotiques. Avec quelques variantes, il restait dans l’ensemble au sein de son activité de base sans trop se disperser.

De plus en plus les anticorps ont étendu le champ de leur application au ciblage thérapeutique ou diagnostic. On parle d’anticorps dans de nombreuses disciplines qui vont du diagnostic, à la cancérologie en passant par l’allergologie, les sérums, le marquage radioactif, le largage de médicaments au niveau de sites bien définis et bien d’autres applications. Dans ce contexte d’élargissement, les technologies nouvelles se chevauchent et se concurrencent.

I- HIER : FRONTIERES BIEN DEFINIES

Plusieurs  domaines de compétences – des entités plus ou moins indépendantes – des boîtes bien isolées les unes des autres                                                                                                                                                               Exemple : 6 classes thérapeutiques, six gammes de produits, à chacun sa spécificité.

  1. Antibiotiques ;
  2. Ciblage d’organes ;
  3. Imagerie diagnostique ;
  4. Immunologie ;
  5. Cancérologie;
  6. Imagerie interventionnelle ;

II- AUJOURD’HUI : FRONTIERES MOINS BIEN DEFINIES ET PERMEABLES : SANS CADRES RESTRICTIFS « OUT OF THE BOX »

Plusieurs  domaines de compétences – des entités plus ou moins interdépendantes – des boîtes moins bien isolées les unes des autres                                                                                                                                         Exemple : les six gammes de produits cités plus haut se retrouvent en concurrence. A chacun sa spécificité- les entités pouvant se chevaucher,

  1. Antibiotiques ; mais aussi pourquoi pas….
  2. Ciblage d’organes ; mais aussi pourquoi pas….
  3. Imagerie diagnostique ; mais aussi pourquoi pas….
  4. Immunologie ; mais aussi pourquoi pas….
  5. Cancérologie ; mais aussi pourquoi pas….
  6. Imagerie interventionnelle; mais aussi pourquoi pas….

De nouveaux rapports font leur apparition et des liens de coopération et de concurrence se croisent sans se neutraliser. Une place plus importante est accordée à la coopération dès l’instant où la performance est maintenue. Nous sortons d’un monde « cloisonné » pour nous retrouver intégrés de gré ou de force au sein d’un réseau économique de plus en plus large. L’activité de base n’a plus la signification restrictive qu’on veut bien lui donner. Cet élargissement du champ d’activité nous impose un regard innovant et non stéréotypé sur les événements.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close