• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

« Vous reconnaîtrez le vrai savant à l’aveu  qu’il vous fait de son ignorance ».  Du moins vous parviendrez ainsi  à écarter un bon nombre de charlatans, de pédants, d’auto-satisfaits et de fervents défenseurs de la vérité unique, la-leur bien-entendu.

Il y a ce que l’on ne comprend pas ; ce que l’on n’a toujours pas compris et probablement ce que l’on mettra encore longtemps avant de comprendre. Qu’importe! Le doute, l’hésitation et la persévérance ont toujours permis à la science d’avancer. Cette règle a fait ses preuves depuis les origines et rien ne semble vouloir l’altérer. Mais qu’on se le dise ; il y a un danger qui nous menace en permanence ; celui de la résignation et du triomphe de l’ignorance.  Comment ? Tout simplement en expliquant  nos insuffisances du moment par une  succession d’interventions surnaturelles. Le  « mystère »retrouverait ses droits. Il porterait encore une fois  la marque d’un créateur  extrêmement puissant.

A cela, une réponse s’impose à tous ceux qui se frottent les mains à voir triompher le surnaturel face à la science. Ne nous réjouissons pas trop vite. Ce qui est secret pour nous aujourd’hui, ne le sera plus dans un avenir plus ou moins proche. La science avance quoi qu’on fasse. Elle triomphe par sa rigueur et par le doute qui la propulse de l’ignorance au savoir.  Il en a été ainsi de nombreux mystères passés. Ils  ont fini par livrer leurs secrets  grâce à nos avancées techniques. Un peu de patience et le passage à la lumière ne saurait tarder. Cet enchaînement a  toujours servi à enrichir le savoir humain. Prenons patience et poursuivons nos combats pour mieux comprendre les secrets qui nous entourent.

Faisons taire une fois pour toutes, ceux qui se plaisent à constater nos insuffisances du moment et à y voir une intervention divine visant à nous rappeler notre ignorance par rapport à  l’extrême intelligence du concepteur surnaturel.

Ce serait probablement une erreur grossière de la part du chercheur qui abdique devant les équations qu’il a encore du mal à résoudre. Il ne faut pas être  trop pressé de se débarrasser des défis qui restent à relever. Cet abandon serait bien plus grave que celui de voir les hyper croyants se servir de notre ignorance comme preuve ultime  de l’existence d’un dieu bien plus fort que nous.

Faisons un voyage dans le temps. Imaginons le nombre incalculable de phénomènes physiques attribués par le passé à la force divine, faute de compréhension et par ignorance. Au fil du temps, la science a rétabli la vérité grâce à ses découvertes. Tout n’a pas encore été élucidé. Beaucoup l’a été et c’est déjà énorme !  Le champ du surnaturel se rétrécit à grande vitesse.

Faisons l’inverse. Imaginons  être plongés dans  un très long sommeil et que notre réveil  se situe en l’an 3000. Les avancées techniques de cette époque seraient les mystères d’aujourd’hui.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close