• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Nombreux ouvrages parlent avec compétences des rôles que le veilleur est appelé à jouer dans l’entreprise. Pour ma part j’insiste sur un seul point qui me paraît crucial. Le veilleur est responsable de « l’intégration de l’intelligence économique » dans l’entreprise. Il faut entendre par là qu’il doit impérativement répondre aux attentes des décideurs, lors des « grandes messes de l’entreprise ». Quelle que soit la forme qu’emprunte sa contribution, il faut qu’elle soit réelle et surtout utile.

Les grands rendez-vous de l’entreprise regroupent les présentations annuelles ou semestrielles tels: le plan stratégique, le plan marketing, les études de marché, les mouvements de la concurrence, leurs

chiffres-clés, les mises à jour de leurs portefeuilles produits, le jeu des alliances, l’évolution du marché, le suivi de l’environnement.

  1. Le Plan stratégique fait partie des réunions cruciales du groupe. Le veilleur doit apporter aux uns et aux autres : les chiffres dont ils peuvent avoir besoin, les analyses qui peuvent orienter leurs choix, les commentaires repris dans la littérature pour quantifier des promesses, évaluer la faisabilité des portefeuilles produits ou simplement les évolutions du marché, enfin les chiffres d’affaires des concurrents les plus menaçants.
  2. Si la première semaine de février regroupe l’ensemble des patrons des filiales pour participer au Plan marketing annuel, le veilleur a également une prestation à apporter. Il doit pouvoir fournir des analyses de marché à la demande, des chiffres, des courbes, des prévisions retrouvées dans la littérature.
  3. Imaginons un instant l’annonce de l’arrivée début mai des dirigeants de la filiale suisse en France. Il ne faut pas attendre les courriels de demande d’informations et la panique de la dernière semaine pour se mettre à préparer les mises à jour aux questions stéréotypées des directeurs de filiales. Ces dernières sont en général connues d’avance ; il est donc possible de les anticiper. Si vous ne les connaissez pas, consultez les comptes rendus de l’année précédente. A tout moment vous serez interrogés sur les résultats des concurrents. Gardez les chiffres-clés à côté du téléphone pour ne pas les chercher au moment de l’appel à l’improviste.

Téléphonez aux décideurs pour leur donner les dernières mises à jour. Publiez sans vous lasser les mises à jour ou « updates » qui éviteront aux dirigeants de s’engager à partir de chiffres périmés.

Pour être intégrée, l’intelligence économique doit répondre aux préoccupations du moment, qu’elles soient exprimées ou non, dès lors qu’elles sont récurrentes et apportent une contribution significative lors des réunions décisives des dirigeants de l’entreprise. Il n’a aucune décision stratégique à suggérer ou à prendre. Il rapporte ce qui se dit dans la littérature et sur le terrain. Le reste est du ressort des décideurs.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close