• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

L’intérêt de cette démarche est de vous imposer une approche factuelle et graduée que vous appliquerez face aux problèmes que vous rencontrez. Cette rigueur a pour objectif d’accroître votre capacité à reconnaître les problèmes, à identifier leurs causes et à vous concentrer sur les solutions les mieux adaptées.

  1. Vous commencez par regarder vos difficultés comme normales le long de votre parcours. Il n’y a là ni une fatalité, ni un acharnement du sort mais simplement des étapes obligatoires dans votre cycle de maturité.
  2. Vous encouragez toutes les personnes concernées à s’interroger sur leurs objectifs de vie afin d’intégrer les efforts à fournir dans une démarche globale qui tout en leur apportant des solutions adaptées, les aideront à progresser.
  3. Regardez vos difficultés comme de nouveaux défis dans votre longue marche vers le développement personnel, et écartez toute vision catastrophique ou tentation de victimisation.
  4. Entraînez-vous à croire en vos capacités à relever les défis et à triompher de vos difficultés.
  5. Y croire même en acceptant l’idée que le combat sera long et éprouvant ; qu’il ne sera ni simple ni de courte durée d’où le souci d’équilibrer le temps de la réflexion et celui de la décision et de l’exécution.
  6. Parfois il est très utile de jouer à l’avocat du diable en énonçant une vérité complètement farfelue et prouver son contraire. Le but est d’écarter tout débordement émotionnel, de rester dans le rationnel pour préserver votre capacité de discernement.
  7. Vous pouvez également vous entraîner à dire « Stop » à toute pensée qui vous traverse l’esprit et qui veut vous faire croire à votre incapacité à vous en sortir.

En pratique : S’il est important de centrer votre effort sur le problème qui se pose à vous, il ne faut à aucun moment vous laisser déborder par un excès d’émotions au point d’oublier l’importance d’une approche rationnelle, factuelle et graduée

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close