• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Si vous voulez perdre à tous les coups, engagez avec votre interlocuteur un échange musclé ; riche en termes agressifs et émis sur un ton arrogant.  Si c’est la confrontation que vous recherchez, vous la trouverez. Mais dans votre agression, il  n’est pas dit que votre adversaire ne sera pas plus malin que vous. Conclusion, vous serez deux perdants : chacun croyant avoir marqué des points et au total, vous restez tous les deux au point de départ.

Voilà ce qu’il ne faut pas faire;

1. Mettez-vous à critiquer haut et fort dans le but de l’humilier, de le confondre  et  de le faire reculer.

2. Fouiller dans les jardins secrets de votre opposant et

3.  Étaler au grand jour ce qu’il ne désire pas diffuser

4. Le faire  pour l’humilier. Et si cela ne suffit pas, monter en pression et le provoquer. Il risque de céder. Vous aurez alors la confrontation physique que vous redoutiez.

5. Partir du principe que tout ce qu’il dit est à double sens et ne retenir que la version qui vous arrange.

6. Prendre la parole et la garder. Ne lui donner aucune possibilité de s’exprimer. Plus vous le forcez à se taire, plus vous augmentez sa frustration et vous n’aurez  rien d’autre à attendre sinon une contre-attaque. Encore une fois, vous n’êtes pas sûr de la gagner.

7. Oubliez le problème qui vous oppose et ciblez la personne en face de vous.   Ce ne sont plus ses arguments qu’il faut discréditer mais la personne que vous avez en face de vous. Allez-y, vous êtes sur la bonne pente devant vous mener à la dégringolade.

8. Faites valoir vos arguments entièrement subjectifs.

9. Son comportement relève de tout ce que vous lui reprochez et qu’il ne peut  malheureusement  ni modifier ni changer. La faute est à ses origines, sa religion, son éducation, sa culture, sa mentalité. Il n’a simplement pas la tête qu’il aurait dû avoir et cela suffit à en faire un punching-ball. De votre côté,  vous êtes bien entendu, indemne de tout soupçon.

10. Frapper vite et fort. Une balle entre les deux yeux vous met à l’abri de toute riposte. Une balle à la jambe lui donne la possibilité de se venger. Soyez impitoyable : plus grande sera votre illusion de victoire.

11. Partir du principe qu’il a toujours tort. Tant qu’il ne partage pas vos idées, il ne mérite aucune attention et encore moins de respect.                                                                                                                                                                                                                                                                 12. L’écraser de critiques, de cynisme et faire  en sorte de regrouper autour de vous des pseudo-alliés selon l’adage ; « un sot trouve toujours un plus sot que lui, qui l’admire »

Voilà ce qui vous conduira à la confrontation.  Voilà ce qu’il ne faut pas faire. Le comble de l’insupportable, c’est de chercher après cela des oreilles pour leurs dévoiler vos déboires. N’est-ce pas le moment de faire son propre bilan en fin d’année: avant même de se lancer dans la liste des résolutions pour 2017. 

Vite, rétablissez l’équilibre à votre avantage. Il n’est pas nécessaire de recommencer ce que vous avez fait par le passé et qui n’a pas marché

 

Bonnes résolutions et Bonne Année

Pierre Achard                                                                                                                                                        

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close