• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

A l’heure de la méditation, deux séminaristes se retrouvent pour prier et échanger. L’un d’eux, le Père Alexandre, fume tranquillement en égrenant son chapelet.  Son  collègue, le Père Alain le regarde fumer. Manifestement, il aimerait bien allumer sa cigarette lui aussi. Malheureusement, il n’a pas été autorisé à le faire.  Il s’approche du Père Alexandre et lui fait part de son étonnement car l’autorisation de fumer avait été accordée à l’un et refusée  à l’autre.

Père Alain : « Je suis étonné que l’on vous ait donné l’autorisation de fumer ».

Père Alexandre : « Pourquoi ? »

Père Alain : « Parce qu’on me l’a refusée ».

Père Alexandre : « Qu’aviez-vous demandé ?

Père Alain : J’ai demandé l’autorisation de  fumer en  priant. Pas vous ?

Père Alexandre : Non, j’ai demandé si l’on pouvait prier en fumant

Père Alain : Quelle différence ?

Père Alexandre : Comme notre supérieur répète à longueur de journée que l’on peut prier à tout moment et en tous lieux,  je n’ai pas eu de difficulté à être autorisé à prier en fumant.

Y a-t-il vraiment une différence entre les deux versions ? Comment cela fonctionne.

Pour bien comprendre la différence, rappelons que chacun d’entre nous porte en lui un certain nombre de croyances qui lui sont propres. Celles-ci déterminent la manière avec laquelle nous regardons le monde et ceux que nous approchons.  Toute question qui n’est pas en phase avec notre vision des choses ou notre modèle mental sera examinée avec suspicion voire rejetée.

Demande formulée ->  Son Interprétation ->  Conformité avec  les croyances  -> Réponse Favorable

Inversement, en adaptant notre  demande à l’interlocuteur nous évitons le frein irrationnel de ses idées préconçues. Nous contournons  l’obstacle et nous pouvons  espérer alors une réponse en notre faveur

Demande formulée -> Son Interprétation -> Non- Conformité avec  les croyances -> Réponse non Favorable

Le plus souvent, nos questions sont  interprétées différemment par ceux à qui elles s’adressent. Connaissant le récepteur, nous pouvons les formuler de manière à ce que l’accueil qui leur sera réservé serve directement nos intérêts. Il ne s’agit pas de manipulation mais d’adaptation à l’interlocuteur. Il suffit d’en tenir compte pour obtenir la réponse la plus favorable.

Pierre Achard

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close