• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Dans les transports en commun, de moins en moins de voyageurs ont un livre ou un journal en main. Les jeunes générations ont déserté les livres au profit des Smartphones. Leurs doigts de fées reproduisent à grande vitesse des textes destinés à des amis dans  un style pragmatique qui préfère la vitesse à l’orthographe. Certains lisent encadrés par deux écouteurs qui les isolent davantage. Nous lisons différemment, nous lisons à notre manière même si certains ont perdu le réflexe de sortir leur livre de poche face à l’ennui.

La lecture est un voyage dans le pays que nous aurons choisi de découvrir. La traversée des pages ne se fait pas sans nous apporter un vent de fraîcheur, de savoir nouveau et de bonheur. Encore faut-il qu’elle  ne soit pas une corvée mais un plaisir.

Pour cela, il  faut lire ce que l’on aime et refuser d’aller au bout d’un livre qui ne nous plait pas. N’hésitons pas à lire en diagonale,  en sautant des lignes et sortir au plus vite des chapitres de faible intérêt. Notre rythme de départ reprendra lorsque  les pages redeviennent intéressantes.  N’attendons pas  d’avoir envie d’en finir  avec notre  livre pour le mettre de côté et passer à autre chose.  Si nous nous forçons à lire ce que nous n’aimons pas, nous lirons lentement et sans enthousiasme. Nous lirons moins, voire pas du tout. A la longue, nous perdrons le goût de lire.

Pourquoi ne pas vous fixer l’objectif de lire trois livres par an. A raison de 240 pages par livre cela vous fera 720 pages par an c’est-à dire 2 pages à lire par jour.

Si l’appétit vient en mangeant ; le goût de la lecture vient en lisant. Commencez dès aujourd’hui.  Commencez maintenant. Lisez si vous voulez que vos enfants fassent comme vous. A tout moment vous pouvez lire. Pensez-y lorsque vous êtes au calme et détendu.

Vous avez certes sur vos étagères  un livre que vous avez toujours voulu lire. Allez-y, commencez par les deux premières pages. Demain, vous lirez les deux pages qui suivent et petit à petit les chapitres seront lus. Plus le temps passe et plus vous élargirez vos  domaines de lecture. La sociologie, la politique, l’histoire et pourquoi pas les classiques que vous avez parcourus au lycée.

Je dis toujours à mes enfants qu’un livre n’est pas fait pour être stocké sur une étagère bien au chaud dans votre chambre. Il doit être utilisé, souligné ; avant  qu’un lien ne s’établisse avec son auteur.

Enfin,  n’oubliez pas que lire ne peut se faire qu’aux  dépends d’autres activités ; internet, jeux électroniques et télévision. A vous de choisir.

Pierre Achard

 

 

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close