• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Malgré l’immense compétence, le sérieux et l’engagement sans faille du candidat ; malgré une préparation sans précédent d’un programme pour le redressement du pays ; Monsieur Fillon a cédé à la tentation du pouvoir et a effacé par un seul geste tout un capital de confiance accumulé en trente-six ans de vie politique.

La confiance a la transparence du verre. Une fois rayée, elle reste visible et le verre ne retrouvera jamais le statut d’avant. Dire cela, ne vaut pas ni jugement ni évaluation d’un géant de notre politique. Le leader incontesté de la droite doit désormais se rattraper en privilégiant l’intérêt de son parti et celui de la France. Le pays a largement besoin de lui.

Tout cela est dur, très dur pour Monsieur Fillon. Qu’on le veuille ou pas, cela devient indispensable et le plus rapidement possible.  Au fil des jours qui passent, les chances de victoire dans son camp se réduisent. Le lièvre va se laisser dépasser par la tortue qui porte des promesses gratuites et irréfléchies sur le dos. Attention, il y a urgence.

On a du mal à comprendre comment des partenaires, des collègues et amis, tous de grande valeur n’aient pas pu l’en convaincre. C’est à croire que la tristesse de le voir écarté avant que la bataille ne commence pèse lourd sur les positions des uns et des autres. La règle du jeu: changer de candidat sans changer de programme.

Ne laissons pas les extrêmes prendre le pouvoir dans notre pays. Ne restons pas sans un programme qui implique les plus démunis et leur ouvre des voies de sortie honorables où ils peuvent se recycler, travailler et passer à leur tour dans le camp des gagnants. L’injustice s’agrandit dans notre pays. Il faut que cela s’arrête.  Nous ne pourrons la réduire qu’en  travaillant plus, en innovant, en partageant et en arrêtant le cycle de la peur qui nous immobilise. François Fillon aurait pu nous mener à terme dans la voie du redressement, de la rigueur et du progrès. Cela ne me parait plus possible aujourd’hui;  mais je ne suis qu’un simple citoyen. Il reste peu de temps pour désigner la relève. Elle doit être du niveau de celui qu’elle remplace.

Ceux qui ont voté François Fillon aux primaires de la droite ne doivent pas se prononcer sous la menace. Les présidentielles risquent de coûter cher au pays après un quinquennat ennuyeux et sans saveur. Nous sommes dans l’attente d’une candidature plus sérieuse que les guignols qui restent dans la course.

Pierre Achard

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close