• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

L’homme responsable est avant tout celui qui avance la tête haute dans une direction définie, consentie et partagée. Pour que sa marche soit efficace, il faut qu’elle entraîne avec elle des hommes et des femmes qui se retrouvent en confiance autour de valeurs communes et d’un projet rassembleur. C’est exactement l’impression qu’avait su créer François Fillon.

Avec les scandales, les magouilles, les escroqueries et la rupture de confiance, il a perdu le droit de représenter un parti politique quel  qu’il soit. Il a perdu le droit de se présenter à la candidature suprême.  Il porte désormais en lui les germes  d’une défaite annoncée voire même souhaitée par ceux-là mêmes qui le soutenaient.

Cette équation si simple semble échapper aux dirigeants de la droite française. Elle devient écœurante voire répugnante. Vivement la sanction des urnes.

Personne n’a le droit de représenter la France dans ces conditions. Personne n’a le droit de condamner  tout un parti au nom d’un ego  démesuré. Personne n’a le droit d’amorcer une marche lorsqu’il a lui-même leurré  la loi et tourné le dos aux valeurs républicaines.

Que ses défenseurs se réjouissent. Le verdict des urnes est proche ainsi que la douche froide qui les attend.

Où sont les leaders des primaires ? Pour quelles raisons  les personnalités politiques de droite n’osent pas dire ‘trop c’est trop ». Et voilà que dislocation et défaite annoncées nous arrivent à grands pas. Fillon en est le premier responsable. Et les autres avec.

Lamentable !

Pierre Achard

 

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close