• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Tous les articles de Pierre

Je ne suis pas de ceux qui regrettent sans arrêt un passé que l’on s’applique à embellir coûte que coûte. J’ai toujours considéré que le passé devait nous servir de point de départ pour ouvrir de nouvelles pages et réaliser ce qui nous tient à cœur. Aux nostalgiques des temps écoulés et les enfermés dans des souvenirs lointains, rappelons qu’un passé, même des plus glorieux, ne reviendra quoiqu'on fasse . Cela ne nous empêche pas de lui attribuer une valeur apprenante dont on se servira pour la suite. On raconte qu’un jeune salarié qui était engagé sur une voie prometteuse…

Ce qui motive et freine la plupart d’entre nous face au changement,  reste avant tout le sort que la décision de changer  nous réserve. Ce facteur  a été largement décrit par Eric Berne, psychiatre et créateur de l’analyse transactionnelle. Il traduit une préoccupation dominante affichée par toute personne amenée à changer. Celle-ci se préoccupe avant tout des conséquences du changement sur son quotidien et bien entendu celui des personnes qui lui sont proches. Cette préoccupation est présente dès l’annonce du changement. Elle déterminera l’intensité de son engagement ou au contraire sa résistance au changement. Tant que nous n’avons  pas de…

IL N’Y A PAS DE LARMES AU PARADIS   Toute personne handicapée porte un nom. Elle n’est ni l’autiste, ni le trisomique du quartier. Tout comme Monsieur Legrand n’est pas le diabétique de la rue d’Assas, ni Mme Lorraine, l’obèse du boulevard. La personne que nous avons en face de nous a sa propre histoire. Même si son parcours ne suit pas nécessairement celui que nous avons traversé, il existe et ne peut qu’enrichir la dimension humaine que nous partageons ensemble.   Il suffit d’en tenir compte pour que notre regard sur la diversité ne s’accompagne ni d’exclusion, ni de rejet.…

L’homme responsable est avant tout celui qui avance la tête haute dans une direction définie, consentie et partagée. Pour que sa marche soit efficace, il faut qu’elle entraîne avec elle des hommes et des femmes qui se retrouvent en confiance autour de valeurs communes et d’un projet rassembleur. C’est exactement l’impression qu’avait su créer François Fillon. Avec les scandales, les magouilles, les escroqueries et la rupture de confiance, il a perdu le droit de représenter un parti politique quel  qu’il soit. Il a perdu le droit de se présenter à la candidature suprême.  Il porte désormais en lui les germes …

Il est étonnant de voir la paralysie qui s’est abattue sur les républicains. La machine à gagner était en marche lorsque soudain des obstacles majeurs se sont dressés droit devant le parti. François Fillon est mis en examen et semble prendre cette mise en examen à la légère. Il est très sûr de son programme au point de croire que les français seront suffisamment demandeurs de victoire qu’ils oublieront les « affaires » pour ne pas dire les « escroqueries » auxquels il a mêlé sans état d’âme les siens. Il est triste que des voix sérieuses comme Xavier Bertrand, JL Borlo, NKM ne…

Voilà deux candidats à la Présidence de la République qui ont des comptes à rendre à la justice et au-delà à tous ceux et celles qu’ils croient représenter. L’exemple est vite donné. La justice c’est pour les autres. Non seulement nous ne répondrons pas aux convocations de la justice mais nous insistons pour que notre position reste dominante et bien au-dessus de ce que la justice peut décider. Nous prenons les électeurs à témoins. N’importe quoi pourvu que nous maintenions nos privilèges. Et si chacun d’entre nous recourait au suffrage universel pour un démêlé avec la justice où en serions-nous ?…

Les troubles du sommeil sont fréquents chez les personnes autistes.  Certaines publications avancent des chiffres impressionnants allant jusqu’à 81% de survenue. Ces taux montrent l’importance d’une mise en place rapide d’une stratégie adaptée pour ne pas laisser s’installer ces troubles.  Mais que sait-on exactement sur ce sujet ? Peu de choses et comme d’habitude, ce sont ceux qui en connaissent le moins qui en parlent le plus. Ce qui est certain, c’est l’absence d’une cause spécifique à l’origine  des insomnies. Nombreux facteurs biologiques, psychosociaux, comportementaux et environnementaux, se relaient et jouent un rôle évident.  C’est leur regroupement qui explique une telle…

Malgré l’immense compétence, le sérieux et l’engagement sans faille du candidat ; malgré une préparation sans précédent d’un programme pour le redressement du pays ; Monsieur Fillon a cédé à la tentation du pouvoir et a effacé par un seul geste tout un capital de confiance accumulé en trente-six ans de vie politique. La confiance a la transparence du verre. Une fois rayée, elle reste visible et le verre ne retrouvera jamais le statut d’avant. Dire cela, ne vaut pas ni jugement ni évaluation d’un géant de notre politique. Le leader incontesté de la droite doit désormais se rattraper en privilégiant l’intérêt…

Dans les transports en commun, de moins en moins de voyageurs ont un livre ou un journal en main. Les jeunes générations ont déserté les livres au profit des Smartphones. Leurs doigts de fées reproduisent à grande vitesse des textes destinés à des amis dans  un style pragmatique qui préfère la vitesse à l’orthographe. Certains lisent encadrés par deux écouteurs qui les isolent davantage. Nous lisons différemment, nous lisons à notre manière même si certains ont perdu le réflexe de sortir leur livre de poche face à l’ennui. La lecture est un voyage dans le pays que nous aurons choisi…

A l’heure de la méditation, deux séminaristes se retrouvent pour prier et échanger. L’un d’eux, le Père Alexandre, fume tranquillement en égrenant son chapelet.  Son  collègue, le Père Alain le regarde fumer. Manifestement, il aimerait bien allumer sa cigarette lui aussi. Malheureusement, il n’a pas été autorisé à le faire.  Il s’approche du Père Alexandre et lui fait part de son étonnement car l’autorisation de fumer avait été accordée à l’un et refusée  à l’autre. Père Alain : « Je suis étonné que l’on vous ait donné l’autorisation de fumer ». Père Alexandre : « Pourquoi ? » Père Alain : « Parce qu’on me l’a refusée ». Père Alexandre :…

Close