• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : Ici on partage

La foi, nous dit-on,  ne s’acquiert pas elle est directement donnée par Dieu à ceux et celles qui veulent bien s’en inspirer. Voilà un pouvoir magique que l’on revendique et qui donne une force spirituelle d’envergure. Elle est en permanence activée par la prière et la proximité spirituelle avec le créateur. Elle n’apporte aucune preuve supplémentaire aux irrationalités des textes sacrés mais elle donne une sorte de légitimité à ceux qui acceptent de ne rien discuter, d’écarter le doute et de tout avaler d’un bloc sans la moindre interrogation. Si certains se laissent brusquement envahir par cette inconnue qui les…

Le festival de Cannes est un moment tant attendu par les fans des stars au point de centrer les regards sur les futilités les plus ridicules pour n’en retenir qu’elles.  Des stars qui passent de longues heures à se coiffer, se maquiller. Des robes d’une qualité exceptionnelle cousue par des mains  expertes pour des parades d’une imbécilité qui n’échappe à personne. Pourtant, on ne devient pas star à ce niveau par hasard. Certains empruntent peut-être des chemins permettant de contourner des obstacles ; la plupart affichent des personnalités intéressantes et probablement bien plus profondes que ne laisserait croire le cliché d’une…

Je ne suis pas de ceux qui regrettent sans arrêt un passé que l’on s’applique à embellir coûte que coûte. J’ai toujours considéré que le passé devait nous servir de point de départ pour ouvrir de nouvelles pages et réaliser ce qui nous tient à cœur. Aux nostalgiques des temps écoulés et les enfermés dans des souvenirs lointains, rappelons qu’un passé, même des plus glorieux, ne reviendra quoiqu'on fasse . Cela ne nous empêche pas de lui attribuer une valeur apprenante dont on se servira pour la suite. On raconte qu’un jeune salarié qui était engagé sur une voie prometteuse…

L’homme responsable est avant tout celui qui avance la tête haute dans une direction définie, consentie et partagée. Pour que sa marche soit efficace, il faut qu’elle entraîne avec elle des hommes et des femmes qui se retrouvent en confiance autour de valeurs communes et d’un projet rassembleur. C’est exactement l’impression qu’avait su créer François Fillon. Avec les scandales, les magouilles, les escroqueries et la rupture de confiance, il a perdu le droit de représenter un parti politique quel  qu’il soit. Il a perdu le droit de se présenter à la candidature suprême.  Il porte désormais en lui les germes …

Il est étonnant de voir la paralysie qui s’est abattue sur les républicains. La machine à gagner était en marche lorsque soudain des obstacles majeurs se sont dressés droit devant le parti. François Fillon est mis en examen et semble prendre cette mise en examen à la légère. Il est très sûr de son programme au point de croire que les français seront suffisamment demandeurs de victoire qu’ils oublieront les « affaires » pour ne pas dire les « escroqueries » auxquels il a mêlé sans état d’âme les siens. Il est triste que des voix sérieuses comme Xavier Bertrand, JL Borlo, NKM ne…

Voilà deux candidats à la Présidence de la République qui ont des comptes à rendre à la justice et au-delà à tous ceux et celles qu’ils croient représenter. L’exemple est vite donné. La justice c’est pour les autres. Non seulement nous ne répondrons pas aux convocations de la justice mais nous insistons pour que notre position reste dominante et bien au-dessus de ce que la justice peut décider. Nous prenons les électeurs à témoins. N’importe quoi pourvu que nous maintenions nos privilèges. Et si chacun d’entre nous recourait au suffrage universel pour un démêlé avec la justice où en serions-nous ?…

Dans les transports en commun, de moins en moins de voyageurs ont un livre ou un journal en main. Les jeunes générations ont déserté les livres au profit des Smartphones. Leurs doigts de fées reproduisent à grande vitesse des textes destinés à des amis dans  un style pragmatique qui préfère la vitesse à l’orthographe. Certains lisent encadrés par deux écouteurs qui les isolent davantage. Nous lisons différemment, nous lisons à notre manière même si certains ont perdu le réflexe de sortir leur livre de poche face à l’ennui. La lecture est un voyage dans le pays que nous aurons choisi…

A quoi sert  de gagner plein d’argent lorsque notre environnement reste insensible à nos réalisations ? A quoi servirait d’amasser tant de réussite lorsque la  hiérarchie refuse de reconnaître la qualité de ce que l'on fait. Entre reconnaissance et salaire, le choix se pose. Dans la grande majorité des cas, c’est pour plus de  reconnaissance et plus de réalisations que le salarié s’implique. Les écrits de Maslow, de Herzberg et de bien d’autres auteurs nous apprennent qu’un salaire insuffisant peut être au départ d’un sentiment d’insatisfaction et de rancœur. Une guerre invisible se met en place ; non pour s’enrichir mais pour être mieux reconnu…

La confiance ne se décrète pas, elle se gagne. Lente à construire mais rapide à détruire. Elle se mérite. Elle est au début de toute aventure. Elle grandit avec le temps. Elle reste fragile et peut à tout moment s’éteindre.  Aucune méthode, aucune manipulation  ne la garantissent. On ne tombe pas dans le piège de la confiance. On y adhère de plein-grès. A prendre ou à laisser. Pour la recevoir ; faire le plein de sincérité, de vérité ; en toute transparence. La confiance a la limpidité du verre qu’on admire. Ni rayures, ni traces mensongères. Pas de surprise et la prévisibilité…

« Donner plus à ceux qui en ont moins » permet certes de rompre un cercle vicieux et faire surgir au sein des minorités défavorisées, une élite capable de motiver et de mener le groupe auquel elle appartient. Un coup de pouce importé des Etats-Unis dans le cadre de leur lutte pour l’égalité des droits  de leurs minorités ethniques auparavant victimes d’inégalités. Une discrimination positive  qui autorise l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) de recruter sur dossier une fraction choisie des candidats aux détriments  d’autres jeunes relevant eux, du droit commun du concours. Des mesures qui ne profitent pas directement aux groupes…

Close