• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : La résolution de problème

A l’heure de la méditation, deux séminaristes se retrouvent pour prier et échanger. L’un d’eux, le Père Alexandre, fume tranquillement en égrenant son chapelet.  Son  collègue, le Père Alain le regarde fumer. Manifestement, il aimerait bien allumer sa cigarette lui aussi. Malheureusement, il n’a pas été autorisé à le faire.  Il s’approche du Père Alexandre et lui fait part de son étonnement car l’autorisation de fumer avait été accordée à l’un et refusée  à l’autre. Père Alain : « Je suis étonné que l’on vous ait donné l’autorisation de fumer ». Père Alexandre : « Pourquoi ? » Père Alain : « Parce qu’on me l’a refusée ». Père Alexandre :…

Certaines de vos expressions véhiculent un goût de défaite. “J’ai toujours été comme cela”, “ ça c’est moi”, “je ne sais pas faire autrement”, “je ne peux pas m’empêcher de réagir de la sorte”,” c’est ma nature” et puis, « je suis tel que je suis, à prendre ou à laisser ». Ces constats ont un point commun ; ils laissent prévoir que le comportement passé sera obligatoirement celui que vous adopterez demain. Voilà une possibilité ; elle possible, mais non obligatoire. Plus graves encore sont les références socioculturelles que vous sortez sans arrêt pour justifier votre comportement, votre immobilisme et votre démission face…

« Donner plus à ceux qui en ont moins » permet certes de rompre un cercle vicieux et faire surgir au sein des minorités défavorisées, une élite capable de motiver et de mener le groupe auquel elle appartient. Un coup de pouce importé des Etats-Unis dans le cadre de leur lutte pour l’égalité des droits  de leurs minorités ethniques auparavant victimes d’inégalités. Une discrimination positive  qui autorise l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) de recruter sur dossier une fraction choisie des candidats aux détriments  d’autres jeunes relevant eux, du droit commun du concours. Des mesures qui ne profitent pas directement aux groupes…

Si vous voulez perdre à tous les coups, engagez avec votre interlocuteur un échange musclé ; riche en termes agressifs et émis sur un ton arrogant.  Si c’est la confrontation que vous recherchez, vous la trouverez. Mais dans votre agression, il  n’est pas dit que votre adversaire ne sera pas plus malin que vous. Conclusion, vous serez deux perdants : chacun croyant avoir marqué des points et au total, vous restez tous les deux au point de départ. Voilà ce qu’il ne faut pas faire; 1. Mettez-vous à critiquer haut et fort dans le but de l’humilier, de le confondre  et…

Les méthodes de résolution des problèmes paraissent simples à première vue. Il suffit de se souvenir du mot IDEAL proposé par Bransford pour décrire un modèle simple et particulièrement efficace. Le « I» correspond à l’Identification du problème. Le « D» à sa définition et sa caractérisation. Le « E » évoque la phase d’exploration des solutions à envisager. Le « A » rappelle l’importance d’agir. Une fois l’action terminée. Le « L » pour « look back » signifie regarder en arrière et évaluer les résultats. Identification : Un temps pour se rendre compte de ce qui ne va pas c’est à dire de l’existence d’un problème Définition : Un temps pour…

La résolution du problème se prolonge obligatoirement par la phase  dite d’implémentation c’est-à dire  de mise en place, d’exécution et d’application  de  la solution retenue. Pour y parvenir, il faut que votre réponse apporte une solution pragmatique  à la question posée. L’adéquation entre la question, la réponse apportée et la mise en place des solutions retenues ne peut se faire sans la compréhension totale du problème à traiter. Cet impératif permet de délimiter le champ couvert par la question. Il évite ainsi toute dispersion et tout amalgame avec d’autres sujets moins prioritaires. Il est déjà tourné vers l’action puisque la mise…

Il n’est pas de jour où l’on n’entende pas des voix nous dire à quel point il était nécessaire de réformer l’islam en France. Un consensus semble se dessiner autour du besoin de réforme. L’objectif affiché est celui de rendre l’islam de mieux en mieux compatible avec les lois et les valeurs occidentales. Certains vont jusqu’à présenter des formules magiques, proposer des chartes, ou demander des concessions. Hélas, toutes semblent se diriger vers ce que Lord Cromer, consul Britannique en Egypte de 1883 à 1907 disait, « l’islam réformé n’est plus l’islam ». La tâche est plus difficile qu’un simple tour de…

Nos bibliothèques sont riches de romans racontant les traumatismes de l’enfance et leur impact sur la maturité adulte. Le septième art a pris la relève et les films ne manquent pas de montrer le retentissement émouvant d’un traumatisme dans l’enfance sur le comportement adulte. Tout porte à croire que la fatalité pèse sur nous et que nous sommes condamnés à la subir. Tant que nous nous positionnons  en victimes, nous restons au cœur du problème, nous avons du mal à nous en sortir et la solution reste éloignée de nos préoccupations. Réfléchir en termes de solution passe par la « responsabilisation »…

L’intérêt de cette démarche est de vous imposer une approche factuelle et graduée que vous appliquerez face aux problèmes que vous rencontrez. Cette rigueur a pour objectif d’accroître votre capacité à reconnaître les problèmes, à identifier leurs causes et à vous concentrer sur les solutions les mieux adaptées. Vous commencez par regarder vos difficultés comme normales le long de votre parcours. Il n’y a là ni une fatalité, ni un acharnement du sort mais simplement des étapes obligatoires dans votre cycle de maturité. Vous encouragez toutes les personnes concernées à s’interroger sur leurs objectifs de vie afin d’intégrer les efforts…

Retirer un individu dangereux de la société est un acte salutaire qui vise à le mettre hors d’état de nuire. Un geste destiné à rassurer et à protéger les citoyens que nous sommes avec en prime le rappel à qui veut bien l’entendre : la loi s’applique à tous. L’exclusion punitive reste l’arme imparable qui attend tous ceux qui transgressent les normes établies. Pour autant, le problème reste tel quel puisqu’il  ne s’accompagne pas suffisamment de mesures destinées à aider voire à encourager le détenu à réintégrer la société qui l’a rejeté. A ce dilemme, aucune solution ne semble facile à…

Close