• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : La résolution de problème

Le récit rapportant l’épisode du sacrifice d’Abraham est à la fois cruel et poignant. Voici un homme de plus de 99 ans à qui Dieu annonce la naissance miraculeuse d’un fils tant attendu  et qui recevra plus tard l’ordre de le sacrifier. Pour les uns il s’agit d’Isaac, pour les autres d’Ismaël. Qu’importe ;  la tradition veut qu’au moment où le vieil homme s’apprêtait à offrir son fils consentant à Dieu, un ange intervienne et lui offre un bélier afin qu’il soit sacrifié à la place de son fils. On respire. Un dénouement heureux se profile. L’histoire se prolonge même si…

Dans « Le lion malade et le renard », Jean de La Fontaine raconte que le roi des animaux, malade, convoque l’ensemble des animaux à venir  s’enquérir de son état de santé. Tous sans exception pénètrent dans sa tanière sauf le renard qui, bien malin, s’aperçoit que de nombreuses traces de pas entrent dans la grotte mais curieusement qu’aucune n’en ressort. Ce constat l'invite  à la méfiance. Le renard anticipe alors la succession des événements s’il venait à entrer dans la tanière. Dans ces conditions, il préfère s’abstenir. Ainsi, il lui a suffi un mélange de méfiance et d’anticipation pour sauver sa…

Nous avons plaidé à plusieurs reprises pour une mise en valeur de la fonction associative du cerveau. Cette fonction part d’un point A pour aboutir au point B en intégrant une série de données et en enrichissant la réflexion d’un grand nombre d’idées dont certaines n’ont pas de lien direct avec la réflexion de départ mais qui y trouvent une connexion au fur et à mesure des associations d’idées. Un véritable travail d’apposition de couches successives va aboutir à la création d’un ensemble cohérent et original. Savoir naviguer dans la complexité, se frayer un chemin dans l’ambiguïté suppose le rejet…

NE PAS : -          Dire : c’était bien, mais je parie que tu peux faire mieux -          Critiquer l’enfant plutôt que son comportement -          Menacer de perte d’affection si la performance est insuffisante -          Le menacer de punition pour échec -          Lier l’acceptation de l’enfant à sa performance -          Prendre l’échec de son enfant au premier degré. Son échec veut dire que je suis mauvais pour n’avoir pas fait ce que j’avais à faire -          Retenir son affection ou nourrir sa colère lorsque l’enfant a commis une faute -          Refaire les corvées de vos enfants (refaire le lit qu’il vient de faire)…

Chacun d’entre nous a son histoire et  son vécu. Les données acquises et emmagasinées dans notre mémoire sont spécifiques à chacun d’entre nous. Elles font que nous sommes différents les uns des autres et que notre lecture des évènements n’est pas obligatoirement  la même. Notre passé a une grande importance puisqu’il permet de comprendre notre comportement présent. Pour autant, il faut éviter de nous enkyster dans un  passé que l’on rend responsable de tous les déboires que nous affrontons. Regretter le passé est une gymnastique connue de tous et qui nous console sans pour autant apporter la moindre solution aux…

Quel sens donner à notre vie, à nos proches et à notre carrière ? Dans quelle direction nous orienter et dans quel but ? Ces questions s’imposent à nous si nous voulons gérer au mieux notre vie et par voie de conséquence, celles de ceux et celles qui nous sont chers. La réponse à ses questions n’est pas simple. Elle s’inscrit dans un cortège d’efforts qui doit nous aider à voir plus clair et à faire les bons choix. Parmi ces efforts, la nécessité de changer refait surface. Orienter notre vie et adopter une stratégie gagnante ne sont pas le…

Close