• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : Le Coaching

Je ne suis pas de ceux qui regrettent sans arrêt un passé que l’on s’applique à embellir coûte que coûte. J’ai toujours considéré que le passé devait nous servir de point de départ pour ouvrir de nouvelles pages et réaliser ce qui nous tient à cœur. Aux nostalgiques des temps écoulés et les enfermés dans des souvenirs lointains, rappelons qu’un passé, même des plus glorieux, ne reviendra quoiqu'on fasse . Cela ne nous empêche pas de lui attribuer une valeur apprenante dont on se servira pour la suite. On raconte qu’un jeune salarié qui était engagé sur une voie prometteuse…

Ce qui motive et freine la plupart d’entre nous face au changement,  reste avant tout le sort que la décision de changer  nous réserve. Ce facteur  a été largement décrit par Eric Berne, psychiatre et créateur de l’analyse transactionnelle. Il traduit une préoccupation dominante affichée par toute personne amenée à changer. Celle-ci se préoccupe avant tout des conséquences du changement sur son quotidien et bien entendu celui des personnes qui lui sont proches. Cette préoccupation est présente dès l’annonce du changement. Elle déterminera l’intensité de son engagement ou au contraire sa résistance au changement. Tant que nous n’avons  pas de…

La confiance ne se décrète pas, elle se gagne. Lente à construire mais rapide à détruire. Elle se mérite. Elle est au début de toute aventure. Elle grandit avec le temps. Elle reste fragile et peut à tout moment s’éteindre.  Aucune méthode, aucune manipulation  ne la garantissent. On ne tombe pas dans le piège de la confiance. On y adhère de plein-grès. A prendre ou à laisser. Pour la recevoir ; faire le plein de sincérité, de vérité ; en toute transparence. La confiance a la limpidité du verre qu’on admire. Ni rayures, ni traces mensongères. Pas de surprise et la prévisibilité…

Pour faire simple, nous allons considérer deux types d’émotions. Les émotions positives comme la joie, l’enthousiasme et la gratitude. Les émotions plutôt négatives comme par exemple, la colère, la frustration, la jalousie et l’anxiété. Il y en a d’autres ? Oui, mais nous n’allons pas les détailler.   Pourquoi ?    Parce que notre objectif n’est pas de faire la liste de nos émotions, mais de commenter celles qui pèsent le plus dans notre quotidien. Comment allons-nous procéder ?  Nous allons commencer par regarder au fond de nous et peut-être évoquer celles que l’on a pu nous reprocher par le passé.  Il y a…

Si vous voulez perdre à tous les coups, engagez avec votre interlocuteur un échange musclé ; riche en termes agressifs et émis sur un ton arrogant.  Si c’est la confrontation que vous recherchez, vous la trouverez. Mais dans votre agression, il  n’est pas dit que votre adversaire ne sera pas plus malin que vous. Conclusion, vous serez deux perdants : chacun croyant avoir marqué des points et au total, vous restez tous les deux au point de départ. Voilà ce qu’il ne faut pas faire; 1. Mettez-vous à critiquer haut et fort dans le but de l’humilier, de le confondre  et…

Les méthodes de résolution des problèmes paraissent simples à première vue. Il suffit de se souvenir du mot IDEAL proposé par Bransford pour décrire un modèle simple et particulièrement efficace. Le « I» correspond à l’Identification du problème. Le « D» à sa définition et sa caractérisation. Le « E » évoque la phase d’exploration des solutions à envisager. Le « A » rappelle l’importance d’agir. Une fois l’action terminée. Le « L » pour « look back » signifie regarder en arrière et évaluer les résultats. Identification : Un temps pour se rendre compte de ce qui ne va pas c’est à dire de l’existence d’un problème Définition : Un temps pour…

On attend d’une unité de recherche de préparer de nouveaux produits. Dans le même temps, les responsables marketing vont mettre ces produits sur le marché  pour générer un chiffre d’affaire suffisant et maintenir l’activité des différentes composantes de l’entreprise. L’idéal serait de programmer la mise au point et le lancement des nouveaux produits pour que le chiffre d’affaire de l’entreprise maintienne son rythme de croissance. Le cycle de vie classique d’un produit, d’un concept ou d’un service montre trois phases : la croissance ;la stagnation et la décroissance. Ce cycle est inéluctable. Il conduit à chercher à produire continuellement de nouveaux produits.…

Le coaching classique recourt à l’écoute active, la Programmation Neurolinguistique ou PNL, l’Analyse Transactionnelle ou AT, l’Approche Systémique et les  techniques  Comportementales et Cognitives ; pour ne citer que les principales approches. Chaque coach a recours à la méthode qu’il maîtrise. Parfois plusieurs d’entre elles sont regroupées dans le but d’apporter le maximum à la personne accompagnée. Les coachs exploitent ainsi leurs connaissances en sciences humaines. Ils adaptent des recettes retrouvées dans différents ouvrages de développement personnel. Ils y apportent  leurs propres expériences. A cela s'ajoute leur vécu en entreprise et leur expérience managériale. Plus globalement on retrouve en arrière- plan : la…

Dans ces quelques lignes, nous voulons insister sur la nécessité de Planifier  notre action et de Suivre notre plan. Deux étapes d’une importance capitale et d’une grande évidence que nous négligeons souvent. Dès-lors, pourquoi nous étonner de notre manque d’efficacité. Planifier est une contrainte qui devient de plus en plus réelle au fur et à mesure que notre environnement se complique et s’élargit. 1.  Pour avancer il faut faire le premier pas. Celui-ci est plus facile lorsque l’on connaît la succession des événements à venir. 2.  Aller au-delà des réticences, suppose une conformité des efforts aux objectifs personnels et professionnels.…

L’expérience d’une journée passée auprès de tout enfant handicapé est riche de signification et pleine de tendresse. Elle n’est pas pour autant reposante et par moments, elle déroute. Elle part du principe que tout est imprévisible. Elle rappelle en même temps l’importance d’anticiper et de prévenir pour que l’enfant ne soit pas surpris par une activité ou une personne inattendue. Lui dire ce qui se  fait, expliquer ce qui va se passer et autant que possible tracer la succession des événements devant aboutir à la réalisation de l’activité annoncée. Cet échange crée une  complicité affective dans une atmosphère où l’enfant…

Close