• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : Le Coaching

Julie se trouve suffisamment laide pour perdre goût au contact avec les autres et se mettre en rupture avec elle-même. Une laideur souvent exagérée de toute pièce et que ses proches qualifieraient volontiers d’imaginaire. En écoutant son entourage, l’on s’aperçoit que non seulement son physique tient la route mais qu’elle plait également à de nombreux prétendants. Alors, où est le problème ? Plaire à de nombreuses personnes n’est pas plaire à tout le monde et probablement pas à la personne que Julie désire attendrir. Le réflexe qui consiste à rechercher systématiquement la moindre asymétrie physique pour justifier l’éloignement voire le rejet…

La vie est ce qu’elle est ; dure pour les uns, douce pour les autres ; en tous les cas, chargée d’incertitudes et d’imprévus. D'échec en échec, l’on finit  par s’interroger sur le pourquoi de tant d’infortunes. Nos déboires ne sont pas le fruit d’un simple hasard malchanceux qui nous poursuit. Il y a quelque part un tournant qui nous a échappé et que nous n’avons pas su ou voulu prendre. Le virage ne s’est pas fait au bon moment et nous sommes là forcés de payer encore une note qui n’en finit plus. Le prix demandé reste très élevé ; il faut…

Une évidence qui n’échappe à personne : il est toujours plus facile de distribuer des conseils que de les suivre soi-même. Au début de l’été,  l’engouement pour les revues et les articles décrivant les techniques à suivre pour retrouver le poids idéal en est un exemple  frappant. Ce sont le plus souvent ceux qui en savent le plus qui se précipitent pour lire encore et encore ce qu’ils connaissent déjà. Ils ont même conseillé aux autres ce qu’ils  sont inaptes à s’imposer. Il est toujours plus facile de dire que de faire. Il est impossible de prétendre ce que l’on ne…

La place des seniors dans le monde du travail est réelle et de grande utilité. Il ne s’agit pas simplement de les poser en vitrines à ciel ouvert pour être applaudis et avec un peu  de chance reconnus par les plus jeunes. Il s’agit de mettre au point avec eux, la stratégie la plus à même de permettre à la fois leur épanouissement et leur participation plénière aux efforts  du groupe. Notre expérience à chaque fois que nous nous sommes adressés aux seniors a été payante dès l’instant où nous avions réussi à les convaincre à quel point nous leurs…

Dans la nature, les plus petits ont toujours besoin des plus grands pour subvenir à leurs besoins et pour les aider dans leurs phases de développement. Ils sont accompagnés en attendant d’atteindre  l’âge adulte où ils pourront voler de leurs propres ailes. Chez l’animal, il y a les puissants et les faibles. La loi de la jungle place tout le monde en concurrence et l’équation tourne le plus souvent à l’avantage des plus forts. Parmi eux, le lion règne en maître incontestable. Il est connu pour être impitoyable voire sans états d’âme lorsqu’il faut assouvir sa faim ou confirmer sa toute-puissance.…

Luc mène une existence pénible. Sa pensée est parasitée par des idées irrationnelles qui compliquent ses relations avec lui-même et avec les autres. Beaucoup de turbulences se mélangent dans sa tête.  Il se méfie de tout le monde et tout ce qu’il entend lui semble suspect. On lui veut du mal, on cherche à lui nuire. Ses relations avec les autres se détériorent car il trouve toujours à redire, à remettre en cause, à accuser voire à agresser. Par extrapolation, les relations avec ses collègues de bureau sont exécrables. Il ne fait confiance à personne. Il veut tout contrôler et…

Qu’est-ce qui est commun à l’espérance et à l’optimisme ? L’anticipation positive. Il ne s'agit ni d'un concept, trop compliqué ni d'une  théorie futuriste. Pour bien comprendre ce qu'est une anticipation positive, nous prendrons un exemple simple. On vous demande de prendre la parole en public. Vous n’aimez pas trop faire cela. Vous remettez à plus tard. On vous le reproche. Vous êtes malheureux. En attendant, rien n’est fait. En réalité, vous hésitez parce que vous êtes persuadé que cela va mal se passer. Vous vous mettez inconsciemment en situation pour qu’une catastrophe se produise. Et elle se produira. Cela s’appelle…

Si tu veux que j’obéisse, commence par formuler les règles que je dois suivre. Apprends à me laisser tranquille sans être en permanence en train de me surveiller et de me juger Battons-nous pour l’essentiel. Le reste a peu d’importance. T’y accrocher te feras renoncer à l’essentiel Que ton discours soit clair et à ma portée. Ne cherche pas à compliquer ni à regrouper les règles en une seule. Une à la fois et présentées de manière à ce que je les comprenne. Dis-moi plutôt ce qui est à faire et non ce qui n’est pas à faire. L’énoncé serait…

Une bonne vengeance ne se suffit pas d’une maigre consolation. Il faut qu’à un moment ou à un autre,  votre ennemi découvre que vous êtes derrière l’accident qui le frappe. Et au moment où il assiste impuissant à sa destruction, faire un geste, lui dire qui vous êtes. Soufflez lui à l’oreille votre nom. Rappelez-lui le tort qu’il vous a fait. Il doit comprendre  l’affront que vous venez de venger. S’il parvient à le regretter, vous aurez gagné. Une règle à respecter : veillez à ce qu’il ne se relève pas car un animal blessé est bien plus dangereux qu’un animal…

Nos enfants ne nous appartiennent pas. Ils sont venus au monde en passant par nous. La traversée a duré le temps d’une gestation. La relation se poursuit le temps d’une vie. L’esprit sacrificiel serait une  fatalité inhérente au statut de parents. Les familles l’adoptent à des degrés divers. Certaines le rejettent et lui préfère l’indifférence qui les conduit  à la rupture. La caricature de ce dévouement parental, se retrouve dans « Le père Goriot » de Balzac. Un ouvrage poignant et cynique qui relève,  plus de la caricature de l’amour paternel, que de son expression au quotidien. Balzac nous décrit le père…

Close