• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : Le handicap

La douleur définit des sensations désagréables perçues en réponse à un ou plusieurs facteurs qui les déclenchent. La douleur est physique lorsqu’elle répond à une lésion détectable qu’elle soit visible à l’œil nu ou révélée par nos moyens modernes d’exploration. Lorsque les lésions s’attaquent au système nerveux chargé de véhiculer les sensations douloureuses, les manifestations désagréables prennent des formes d’expression différentes mais elles sont toujours là. Enfin,lorsqu’aucune cause n’est détectée, l’étiquette de douleur psychique nous colle à la peau  et nous aurons beaucoup à faire pour nous en débarrasser. Lorsqu’elle persiste au-delà de six mois, tous les auteurs s’accordent alors à…

1.    J’ai un prénom comme tout le monde. Je ne m’appelle pas l’Autiste. Vous n’auriez pas aimé qu’on vous appelle: l’obèse, l’hypertendu, le diabétique ou l’Alzheimer. Alors pourquoi m’appeler l’Autiste? 2.    Avec moi, il faut bien faire la différence entre ce que je ne sais pas faire et ce que je ne veux pas faire. J’ai beaucoup à apprendre. J’ai besoin d’être guidé pour développer mon autonomie. 3.     Je suis souvent hypersensible à certains bruits ou évènements. Ma réaction vous étonnera parfois. J’ai du mal à gérer mon hypersensibilité et ce n’est pas un caprice 4.    J’ai tendance à privilégier…

Il y a deux façons de se mettre en valeur. La première consiste à s’activer au point d’étonner, de servir et de donner aux autres l’envie  de suivre le chemin tracé. Il va de soi que cette voie est à la fois difficile et dure à réaliser. Il en existe une autre bien plus  commode qui consiste à ne rien faire et à dévaloriser  les autres. Le principe est simple. En me comparant aux autres, il suffit que je les prive de certaines de leurs valeurs pour que  j’en acquiers de manière toute relative et en trompe l’œil. On raconte…

L’expérience d’une journée passée auprès de tout enfant autiste  est riche de signification et pleine de tendresse. Elle n’est pas pour autant reposante et par moments, elle déroute. Elle part du principe que tout est imprévisible. Elle rappelle en même temps l’importance d’anticiper et de prévenir pour que l’enfant ne soit pas surpris par une activité ou une personne inattendue. Lui dire ce qui se  fait, expliquer ce qui va se passer et autant que possible tracer la succession des évènements devant aboutir à la réalisation de l’activité annoncée. Cet échange crée une  complicité affective dans une atmosphère où l’enfant…

Close