• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : L’entreprise

A quoi sert  de gagner plein d’argent lorsque notre environnement reste insensible à nos réalisations ? A quoi servirait d’amasser tant de réussite lorsque la  hiérarchie refuse de reconnaître la qualité de ce que l'on fait. Entre reconnaissance et salaire, le choix se pose. Dans la grande majorité des cas, c’est pour plus de  reconnaissance et plus de réalisations que le salarié s’implique. Les écrits de Maslow, de Herzberg et de bien d’autres auteurs nous apprennent qu’un salaire insuffisant peut être au départ d’un sentiment d’insatisfaction et de rancœur. Une guerre invisible se met en place ; non pour s’enrichir mais pour être mieux reconnu…

« Dans notre entreprise, tout le monde fait de la veille ». Une mystérieuse épidémie de recherche de l’information s’est emparée de tous. Chacun dans son coin, chacun pour soi, pour son unité et le plus souvent sans trop savoir ce que recherche le voisin. Tout le monde fait de la veille sans axe prioritaire de surveillance en rapport direct avec les préoccupations de l’entreprise. L’essentiel est de produire de l’information même si l’on reste persuadé qu’elle ne sera jamais lue. En réalité chacun fait son travail bibliographique en rapport avec ses responsabilités et répond en cela à ses propres objectifs tout…

Ceux parmi nous qui optent pour la dépendance vis-à-vis de leur entourage, mettent leurs aptitudes en berne et seront  incapables de les exploiter pleinement. Leur soumission  les prive de leur authenticité. Ils  se contentent de véhiculer une image d’emprunt  transmise par l’autorité dont ils dépendent. Les travaux de Stanley Milgram menés entre 1960 et 1963 à l'université de YALE (EU) nous ont beaucoup appris sur le danger d’une dépendance aveugle vis-à-vis de la hiérarchie. Il s’agit d’un transfert passif de responsabilités par soumission à l’autorité. Nous encourageons à lire l'ouvrage de Stanley Milgram ou la synthèse de ses travaux. Elle est…

Nous avons de la sympathie pour cette tortue de La Fontaine. Elle « porte sa maison » sur le dos et par sa persévérance réussit un exploit inattendu ; celui de dépasser le lièvre. En même temps nous restons persuadés que son triomphe vient essentiellement de la maladresse de son concurrent. Que fait-il ? « Il s'amuse à toute autre chose ». Il prend du retard. Quand se décide-t-il à agir ? Quand il voit  que la tortue touchait presque au but.   Mais il « partit comme un trait » puisqu’il en avait les moyens. Malheureusement faute de synchronisation, « les élans qu'il fit furent vains ». Il aurait dû « partir…

Il y a quelques années, avec un diplôme, quelques années d’expérience et de bonnes références, le marché de l’emploi vous était pleinement accessible. Aujourd’hui cela ne suffit plus car l’employeur ajoute à sa liste des exigences nouvelles, notamment une motivation réelle pour réussir les nouveaux défis,  l’aptitude à travailler avec les autres, la capacité à échanger et à interagir positivement avec les équipes en place et bien d’autres compétences.  Cela devient difficile pour tout le monde ; inutile de s’en cacher. Ce qui se passe est simple à comprendre. Avec la crise et les difficultés économiques que nous rencontrons, chacun à…

Sur notre bureau, l’ordinateur cohabite avec les mémos, les revues, les articles, les photocopies, les synthèses, les comptes rendus dont le volume augmente au fil des heures, alimenté par des télécopies, du courrier électronique au point de nous demander comment faire pour traiter la masse d’information que nous recevons ? Comment ne pas nous écrouler sous le poids du superflu, de l’imprévu et du non indispensable ? Quelle place accorder à ce flux continu d’information dans notre vie ? Faut-il tout lire ? Tout traduire ? Répondre, réagir etc. Et puis, comment devons nous, nous situer par rapport à cette masse d’information ? Face à…

On raconte qu’un jour, un livreur se pointe au secrétariat du Professeur Tores  pour lui livrer un document urgent. La secrétaire le prie de bien vouloir attendre le retour du professeur en l’assurant que l’attente ne serait pas longue. Les premières minutes passent  et paraissent insupportables. Une heure s’écoule, puis deux et  le livreur fidèle à son engagement décide d’attendre coûte que coûte. Une semaine plus tard, il est toujours en salle d’attente. La secrétaire est confuse et le professeur introuvable. Le mois touche à sa fin, le semestre le suit. Notre livreur attend toujours de remettre au Professeur Tores…

La plupart des victimes de harcèlement sont des femmes.  Elles sont rarement poursuivies par un collègue. Le plus souvent il s’agit de pression exercée par un supérieur hiérarchique. Quelle que soit la stratégie du mâle dominant,  son objectif reste avant tout, celui d’obtenir des faveurs sexuelles. "Si tu es sympa, je le serai aussi” ; « si tu ne l’es pas, je ne suis pas responsable de ce qui pourrait t’arriver ». Le chantage répugnant est lancé.   On n’est pas dans un jeu de séduction mais bien dans une  volonté affichée de domination. Un exercice d’autorité qui se fiche du consentement de la…

L’hyper grand patron français ne sait plus que penser de sa personne. Il détient  un pouvoir colossal et finit par croire à son infaillibilité. Ses collaborateurs  obéissent  sans s’interroger sur le bien-fondé de ses décisions.  Pour figurer dans ses papiers et espérer l’ascension fulgurante tant recherchée ; ils sont prêts à tout ; pourvu d’attirer son attention et obtenir ses faveurs. L’autorité lui donne un pseudo-charisme. Qu’il soit perceptible ou pas, chacun y trouve une raison d’y croire. Ceux qui en doutent mettent sans le savoir un terme à toute progression dans l’entreprise. Un mâle  dominant que l’on soigne non par conviction mais…

Comment accélérer l’intégration de l’intelligence économique dans la culture d'entreprise au cours des grands rendez-vous du groupe : Anticiper les attentes, qu’elles soient exprimées ou non. A défaut prévoir une formulation de la demande ; Prévoir une logique de circulation des documents à remettre : type de documents, quelle priorité, à qui et à quelle date ? Attention à ne pas livrer des chiffres contradictoires aux différents interlocuteurs ; Rechercher dans vos réponses un équilibre entre les sources internes et externes. Il arrive souvent que les évaluations internes du marché ne correspondent pas exactement aux prévisions des analystes financiers. Adopter un chiffre commenté et accepté…

Close