• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : L’entreprise

Sans prise de risque aucune action n’est envisageable car l’erreur fait partie intégrante de notre implication et de notre initiative. Sans cette prise de conscience, nous restons dans un statu quo regrettable et nous regardons passer la vie devant nos yeux en nous lamentant. Mais nous ne sommes pas seuls responsables. Notre milieu porte également une grande part de responsabilité dans notre capacité à agir. Pourquoi ? Tout simplement parce que sa tolérance à l’erreur détermine en grande partie notre attitude par rapport à la prise d’initiative et la gestion du risque. 1.  Si nous entendons sans arrêt autour de nous que…

Nombreux ouvrages parlent avec compétences des rôles que le veilleur est appelé à jouer dans l’entreprise. Pour ma part j’insiste sur un seul point qui me paraît crucial. Le veilleur est responsable de « l’intégration de l’intelligence économique » dans l’entreprise. Il faut entendre par là qu’il doit impérativement répondre aux attentes des décideurs, lors des « grandes messes de l’entreprise ». Quelle que soit la forme qu’emprunte sa contribution, il faut qu’elle soit réelle et surtout utile. Les grands rendez-vous de l’entreprise regroupent les présentations annuelles ou semestrielles tels: le plan stratégique, le plan marketing, les études de marché, les mouvements de la concurrence,…

Prenons l’exemple d’une entreprise qui invite dix de ses salariés à participer à un forum, un salon ou une réunion commerciale de grande importance. Pour consigne, chacun des salariés est prié de rapporter deux bonnes idées rencontrées par jour et ce pendant toute la durée du forum c’est à dire quatre jours. Autrement dit, il est exigé de chacun des participants un total de huit bonnes idées pendant la totalité de son séjour en dehors de l’entreprise. Pour les dix salariés, cela fait un total de quatre-vingt thèmes à « importer » sans frais et pour l’entreprise la garantie d’un amortissement du…

Les dangers de dévoiler imprudemment des documents confidentiels sont une réalité qui échappe souvent aux scientifiques trop pressés de publier les résultats au mépris des règles élémentaires de sécurité de l’information. Une communication abusive portant sur une voie de recherche peut entraver les efforts de toute une équipe et retarder, voire empêcher l’exploitation d’un axe donné. J’ai encore le souvenir d’un chercheur à Boston qui au cours d’un dîner convivial, s’est laissé emporter par son enthousiasme technique et je le voyais révéler des confidences techniques qui auraient pu « antérioriser » ses brevets non encore déposés. Lorsque je l’ai interrompu pour qu’il n’aille…

La « communication en cercle fermé » est celle qui se développe entre personnes partageant les mêmes opinions, qui échangent à longueur d’année, exclusivement entre eux, autour de thèmes qu’ils s’accordent à défendre.  Dans ces conditions, les valeurs et pratiques sont plutôt tournées vers des comportements arrogants, narcissiques, « insulaires », éloignés des préoccupations du consommateur et ne tenant pas compte de ce qui se dit dans leur domaine d’activité. Seules les idées « conformes » franchissent la porte de cette enceinte bien fermée. Leurs échanges « en cercle fermé » les rendent imperméables à tout apport externe. Ils s’appauvrissent en s’isolant et les idées qu’ils défendent deviennent…

L’intelligence économique n’est pas un concept abstrait. Elle doit trouver des applications immédiates, au service des entreprises. Les veilleurs assurant plusieurs tâches dans l’entreprise seront moins efficaces que ceux qui y consacrent l’entièreté de leurs efforts Les dirigeants qui s’interrogent inlassablement sur le coût et la rentabilité de leur système de veille font partie d’un passé révolu. Fini le temps des évolutions parallèles et des interrogations sur la rentabilité du système à mettre en place L’intelligence économique permet de se défendre pour ne pas se laisser surprendre par un adversaire réel ou potentiel. Il y va de la survie de…

Jadis les anticorps évoquaient des mécanismes de défense contre des infections spécifiques. Le fabriquant d’anticorps avait pour concurrents les laboratoires qui préparaient des vaccins, des sérums ou plus largement ceux qui produisaient des antibiotiques. Avec quelques variantes, il restait dans l’ensemble au sein de son activité de base sans trop se disperser. De plus en plus les anticorps ont étendu le champ de leur application au ciblage thérapeutique ou diagnostic. On parle d’anticorps dans de nombreuses disciplines qui vont du diagnostic, à la cancérologie en passant par l’allergologie, les sérums, le marquage radioactif, le largage de médicaments au niveau de…

Quelle entreprise peut se donner pour objectif de réinventer la roue ? Quelle équipe de recherche peut se passer des travaux des autres, de leurs observations et de leurs commentaires pour enrichir ses réflexions, gagner du temps et avancer ? Peut-on se permettre de nos jours de tout réinventer lorsque la pression est plus que jamais pesante pour inventer, trouver et protéger nos inventions. I- Not Invented Here Syndrome: (Hymne à l’ arrogance) a) La terminologie, «not Invented here» rappelle les temps révolus où toute idée n’ayant pas vu le jour au sein d’une équipe de recherche trouvait toutes les peines du monde à…

Ceux parmi nous qui optent pour la dépendance vis-à-vis de leur entourage, mettent leurs aptitudes en berne et seront  incapables de les exploiter pleinement. Leur soumission  les prive de leur authenticité. Ils  se contentent de véhiculer une image d’emprunt  transmise par l’autorité dont ils dépendent. Les travaux de Stanley Milgram menés entre 1960 et 1963 à l'université de YALE (EU) nous ont beaucoup appris sur le danger d’une dépendance aveugle vis-à-vis de la hiérarchie. Il s’agit d’un transfert passif de responsabilités par soumission à l’autorité. Nous encourageons à lire l'ouvrage de Stanley Milgram ou la synthèse de ses travaux. Elle est…

Vous avez l’impression que rien ne va plus, cela vous rend nerveux et de mauvais poil. Vous vous emportez pour un oui et pour un non. Vous argumentez sans vous lasser. Vous avez l’impression de devoir vous battre sans arrêt - y compris contre vos proches qui ne comprennent pas ou qui ne vous ménagent plus. Votre impatience contraste avec  la lenteur de votre entourage. Vous êtes débordé. Ils font le minimum et semblent démotivés. Vous êtes de plus en plus convaincu qu’il faut  tout  faire par vous-même avec cette étrange impression que quoique vous fassiez, vous n’y parviendrez pas.…

Close