• Plutôt responsables que victimes : la volonté d'agir et de changer
Menu du haut
  • Plutôt responsables que victimes :
    la volonté d'agir et de changer
  • PierreAchard.fr : un blog pour apprendre et encourager le partage

Archives de la catégorie : Nos aptitudes, nos intelligences

La confiance ne se décrète pas, elle se gagne. Lente à construire mais rapide à détruire. Elle se mérite. Elle est au début de toute aventure. Elle grandit avec le temps. Elle reste fragile et peut à tout moment s’éteindre.  Aucune méthode, aucune manipulation  ne la garantissent. On ne tombe pas dans le piège de la confiance. On y adhère de plein-grès. A prendre ou à laisser. Pour la recevoir ; faire le plein de sincérité, de vérité ; en toute transparence. La confiance a la limpidité du verre qu’on admire. Ni rayures, ni traces mensongères. Pas de surprise et la prévisibilité…

Pour faire simple, nous allons considérer deux types d’émotions. Les émotions positives comme la joie, l’enthousiasme et la gratitude. Les émotions plutôt négatives comme par exemple, la colère, la frustration, la jalousie et l’anxiété. Il y en a d’autres ? Oui, mais nous n’allons pas les détailler.   Pourquoi ?    Parce que notre objectif n’est pas de faire la liste de nos émotions, mais de commenter celles qui pèsent le plus dans notre quotidien. Comment allons-nous procéder ?  Nous allons commencer par regarder au fond de nous et peut-être évoquer celles que l’on a pu nous reprocher par le passé.  Il y a…

« Dans notre entreprise, tout le monde fait de la veille ». Une mystérieuse épidémie de recherche de l’information s’est emparée de tous. Chacun dans son coin, chacun pour soi, pour son unité et le plus souvent sans trop savoir ce que recherche le voisin. Tout le monde fait de la veille sans axe prioritaire de surveillance en rapport direct avec les préoccupations de l’entreprise. L’essentiel est de produire de l’information même si l’on reste persuadé qu’elle ne sera jamais lue. En réalité chacun fait son travail bibliographique en rapport avec ses responsabilités et répond en cela à ses propres objectifs tout…

Si la conviction « déplace des montagnes », en voici un exemple publié à la fin des années soixante et largement repris et analysé par de nombreux auteurs. Dans Pygmalion in the Class room : Robert Rosenthal décrit l’expérience désormais classique montrant à quel point la conviction et la confiance sécurisante peuvent avoir un effet miraculeux sur les élèves. A la fin des années 60, à San Francisco, le proviseur d’un collège convoque trois enseignants dans son bureau. « Messieurs, leur dit il, cela fait un moment que nous vous observons et nous sommes arrivés à la conclusion que vous étiez les trois meilleurs professeurs de cet établissement. A cet effet,…

Il y a quelques années, avec un diplôme, quelques années d’expérience et de bonnes références, le marché de l’emploi vous était pleinement accessible. Aujourd’hui cela ne suffit plus car l’employeur ajoute à sa liste des exigences nouvelles, notamment une motivation réelle pour réussir les nouveaux défis,  l’aptitude à travailler avec les autres, la capacité à échanger et à interagir positivement avec les équipes en place et bien d’autres compétences.  Cela devient difficile pour tout le monde ; inutile de s’en cacher. Ce qui se passe est simple à comprendre. Avec la crise et les difficultés économiques que nous rencontrons, chacun à…

On raconte qu’un jour, un livreur se pointe au secrétariat du Professeur Tores  pour lui livrer un document urgent. La secrétaire le prie de bien vouloir attendre le retour du professeur en l’assurant que l’attente ne serait pas longue. Les premières minutes passent  et paraissent insupportables. Une heure s’écoule, puis deux et  le livreur fidèle à son engagement décide d’attendre coûte que coûte. Une semaine plus tard, il est toujours en salle d’attente. La secrétaire est confuse et le professeur introuvable. Le mois touche à sa fin, le semestre le suit. Notre livreur attend toujours de remettre au Professeur Tores…

Quelques  remarques préliminaires s’imposent autour du thème de l’erreur. 1. Lorsque nous associons le concept de valeur personnelle avec l’absence d’erreurs, nous nous engageons dans une lutte perdue d’avance. En d’autres termes notre valeur personnelle ne s’effondre pas parce que l’on s’est trompé. 2. Il a été dit que la réussite ne représente que 1% de l’effort accompli. Cela veut dire que dans 99% des cas l’échec est au rendez-vous. Ceux qui abandonnent en route s’arrêteront en phase d’échec. Ils auraient pu aller plus loin. Ils en avaient les moyens. Ils n’ont tout simplement pas été invités à le faire.…

L’hyper grand patron français ne sait plus que penser de sa personne. Il détient  un pouvoir colossal et finit par croire à son infaillibilité. Ses collaborateurs  obéissent  sans s’interroger sur le bien-fondé de ses décisions.  Pour figurer dans ses papiers et espérer l’ascension fulgurante tant recherchée ; ils sont prêts à tout ; pourvu d’attirer son attention et obtenir ses faveurs. L’autorité lui donne un pseudo-charisme. Qu’il soit perceptible ou pas, chacun y trouve une raison d’y croire. Ceux qui en doutent mettent sans le savoir un terme à toute progression dans l’entreprise. Un mâle  dominant que l’on soigne non par conviction mais…

Prenons l’exemple d’une entreprise qui invite dix de ses salariés à participer à un forum, un salon ou une réunion commerciale de grande importance. Pour consigne, chacun des salariés est prié de rapporter deux bonnes idées rencontrées par jour et ce pendant toute la durée du forum c’est à dire quatre jours. Autrement dit, il est exigé de chacun des participants un total de huit bonnes idées pendant la totalité de son séjour en dehors de l’entreprise. Pour les dix salariés, cela fait un total de quatre-vingt thèmes à « importer » sans frais et pour l’entreprise la garantie d’un amortissement du…

« Vous reconnaîtrez le vrai savant à l’aveu  qu’il vous fait de son ignorance ».  Du moins vous parviendrez ainsi  à écarter un bon nombre de charlatans, de pédants, d’auto-satisfaits et de fervents défenseurs de la vérité unique, la-leur bien-entendu. Il y a ce que l’on ne comprend pas ; ce que l’on n’a toujours pas compris et probablement ce que l’on mettra encore longtemps avant de comprendre. Qu’importe! Le doute, l’hésitation et la persévérance ont toujours permis à la science d’avancer. Cette règle a fait ses preuves depuis les origines et rien ne semble vouloir l’altérer. Mais qu’on se le dise ; il…

Close